Matiu, Pépé et Alain François au Festival des Hivernants

Matiu, Pépé et Alain François au Festival des Hivernants

Le comité organisateur du Festival des Hivernants.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Le comité organisateur du Festival des Hivernants a procédé ce matin (11 janvier), à la chapelle du Vieux-Poste, au lancement de la programmation de la troisième édition de son événement, prévue du 1er au 4 mars prochain.

Le festival brisera la glace avec une cérémonie d’ouverture et de la danse traditionnelle innue, en collaboration avec le Centre d’Amitié Autochtone de Sept-Îles (CAASI), qui se greffe à l’événement pour une deuxième fois. Le directeur de l’organisme, Jonathan Pinette-Grégoire, est fier d’être partenaire de plusieurs activités qui auront lieu durant ce rendez-vous. «On est fier de collaborer à en faire un événement interculturel. Il y aura évidemment des artistes autochtones et on amènera autre chose, que l’on va vous dévoiler bientôt», souligne-t-il.

On pourra voir performer une variété d’artistes dont les têtes d’affiche Matiu, Pépé et sa guitare et Alain François. Le comité organisateur laissera tout de même de la place à la relève, tandis que de jeunes artistes locaux viendront performer le 1er mars en soirée.

Certains festivaliers seront heureux d’apprendre qu’il y aura cette année un dôme géodésique sur le site. «Ce sera donc un endroit fermé et à l’abri du vent. Ça va aussi permettre aux musiciens d’être plus à l’aise, côté équipements et technique. Certains spectacles auront lieu sous le dôme, qui peut accueillir jusqu’à 250 personnes, mais l’aspect extérieur demeure un aspect clé du festival», a expliqué Marie-Ève Cyr, directrice de Tourisme Sept-Îles, lors du lancement de la programmation.

Le dôme sera situé sur la partie du campement innu. «On va continuer de vous annoncer des choses au courant des prochaines semaines», a-t-elle ajouté.

Bateaux-dragons sur glace

Transit Sept-Îles s’ajoute comme partenaire au Festival des Hivernants. Doris Nadeau, directeur de l’organisme, a réussi à faire venir Mission Bateau Dragon, une entreprise de Montréal qui se spécialise dans l’organisation de course du genre sur glace. On organisera donc, dans le cadre du Festival, une compétition avec les embarcations montées sur patins.

En tant que promoteur de l’événement, M. Nadeau mentionne que c’est la première fois qu’un organisme se finance en organisant un telle activité. «C’est une première au Québec. L’ère de glace (la patinoire) aura 300 mètres de long par 8 mètres de large, avec d’énormes bancs de neige comme gradins sur les côtés. Les courses auront lieu le 3 mars», a-t-il précisé. Pour y participer, les intéressés doivent mettre sur pied une équipe de dix pagayeurs, avec un minimum de quatre femmes.