Mathieu Lippé: Un plaisir évident à jouer avec les mots

Mathieu Lippé: Un plaisir évident à jouer avec les mots

Communicateur hors pair, Mathieu Lippé entend continuer à exercer le métier d’auteur-compositeur-interprète avec rigueur.

Crédit photo : Courtoisie

Port-Cartier – Encore méconnu de plusieurs, Mathieu Lippé assurera la première partie du spectacle de David Thibault présenté le 16 juillet au Café-théâtre Graffiti, et le lendemain, au Café bistro l’Échouerie de Natashquan. Seul à la guitare, il entend donner une couleur plus intimiste à certaines chansons de son plus récent album «Les amants de l’aube».

Slammeur à ses débuts, Mathieu Lippé s’est décidé à prendre un virage plus pop sur ce nouvel album qu’il a lancé en mars dernier. «J’ai toujours aimé la pop. J’avais plusieurs chansons en banque. J’avais aussi envie de m’imposer en tant qu’auteur-compositeur. Je voulais avoir un matériel qui fait danser les gens, sans pour autant me distancer complètement du slam», précise-t-il.

Sur scène, il entend continuer à faire cohabiter ces deux univers qui occupent une place tout aussi importante dans sa démarche artistique. «Derrière tout ça, il y a une envie de créer un langage pour communiquer avec les gens, explique-t-il. J’ai un réel plaisir à le faire. Les mots sont un puissant outil. Ils me permettent d’exprimer toute une gamme d’émotions et de laisser aller ma créativité.»

Un répertoire lumineux

La pièce titre représente très bien, selon lui, la thématique de cet album. «C’est l’histoire de deux amants qui cherchent un moyen de renouveler leur relation. Ça prend un sens métaphorique avec l’aube. C’est aussi relié à l’artiste que je suis. J’avais envie d’ouvrir mes horizons. C’est ce que j’ai fait. C’est à la fois personnel et universel, explique-t-il. C’est un regard sur l’avenir. Ça ouvre vers des possibles. C’est la rencontre de l’espérance et de l’amour.»

Cette vision d’avenir fait en sorte que son contenu est porteur d’espoir. «On voit comment la vie amoureuse peut nous faire évoluer. Je me suis demandé comment on pouvait devenir la meilleure version de soi-même. C’est à cette question que j’ai essayé de répondre. Ça m’a amené à écrire une cinquantaine de chansons. J’ai choisi celles que je considérais comme les meilleures. Je n’ai pas pour autant délaissé les autres.»

Une expérience formatrice

L’auteur-compositeur espère que sa prestation sur la Côte-Nord donnera envie aux gens de le revoir en spectacle. «Si je réussis à créer cet effet, je ne peux pas demander mieux. J’ai véritablement envie de revenir vous voir. J’espère qu’on me donnera l’opportunité de le faire, renchérit-il. Je me croise les doigts. Je suis convaincu que cette tournée m’aidera à me faire connaître d’un plus large public. Le contact sera à tout le moins établi.»

Participant aux Ateliers d’écriture de Gilles Vigneault à Natashquan en 2012, l’auteur-compositeur-interprète a toujours pris ce métier qu’il exerce très au sérieux. «Cette rencontre avec M. Vigneault demeure marquante. J’ai beaucoup appris à son contact. Il m’arrive encore de suivre plusieurs de ses conseils lorsque j’écris des chansons. Ça ne peut pas avoir fait autrement que me transformer. Je suis très heureux de pouvoir enfin retourner à Natashquan», lance-t-il.