Machine de Cirque s’amène à Sept-Îles

Machine de Cirque s’amène à Sept-Îles

Machine de Cirque réuni cinq hommes sur scène, quatre artistes de cirque et un musicien multi-instrumentaliste.

Crédit photo : Norbi Whitney

La troupe Machine de Cirque vient présenter son spectacle du même nom, qui a connu un succès retentissant à travers le monde, le 6 avril à la Salle Jean-Marc-Dion. Humour, poésie et performances acrobatiques seront au rendez-vous.

Vincent Dubé porte plusieurs chapeaux. Fondateur et metteur en scène, mais aussi directeur général et directeur artistique de la troupe. Artiste de cirque depuis 22 ans et bachelier en génie civil, il explique l’idée derrière Machine de Cirque.

«Ça a commencé avec un projet de recherche et de création que j’ai fait avec des trois des artistes du spectacle. Le but était d’intégrer des machines dans un spectacle de cirque, d’incorporer de l’automatisation aux performances», explique-t-il.

Cependant, lorsqu’est venu le temps de faire le spectacle, lui et ses collègues se sont rendu compte que la partie automatisation n’était pas aussi intéressante que l’énergie déployée par les artistes autour de celle-ci. «On s’en est débarrassé, mais ça a tout de même teinté le spectacle. Le décor est toujours en lien, le concept aussi. Il reste encore de petites machines, mais beaucoup plus simple que ce qu’on prévoyait au départ.»

L’amitié masculine en scène

Des machines, le spectacle s’est donc retrouvé axé vers l’homme.

«Ce qui est surtout mis de l’avant, c’est la relation de fraternité entre les artistes. Il n’y a que des hommes sur scène et on voit une certaine profondeur dans leur relation, ce qu’on ne voit pas souvent publiquement dans les relations masculines. On met en scène cinq gars qui sont pris ensemble depuis une quinzaine d’années, qui se connaissent par cœur et qui se supportent dans leurs épreuves. C’est un thème qu’on a beaucoup exploré», révèle Vincent Dubé.

Le spectacle se déroule dans un univers post-apocalyptique. Les artistes ont construit une machine avec des débris qu’ils essaient de faire fonctionner. En tentant de l’améliorer, ils essaient d’entrer en contact avec de potentiels survivants.

Machine de Cirque est un spectacle truffé de contrastes, où l’humour se marie avec la poésie et le drame. Des numéros de haute performance côtoient des moments comiques.

«Il y a le numéro où les artistes sont tous nus sur scène, cachés seulement par une serviette qu’ils utilisent pour se faire des coups pendables. Ça devient un défi d’ingéniosité finalement, de ne rien voir. C’est hilarant comme numéro.»

Machine de Cirque est un spectacle rodé au quart de tour, explique le directeur de la troupe. Avec près de 350 représentations, le spectacle a tourné à travers le monde et a eu un grand succès, mentionne Vincent Dubé.

«C’est un spectacle très rassembleur, les gens qui aiment la performance vont être ravis, ceux qui aiment le théâtre aussi. Même chose pour la danse, la musique et l’humour. J’invite les gens à sortir de leur zone de confort et à venir se laisser surprendre.»