Ludovick Bourgeois pour une première fois à Sept-Îles

Ludovick Bourgeois pour une première fois à Sept-Îles

Ludovick Bourgeois.

Crédit photo : Productions J

Ludovick Bourgeois, grand gagnant de l’édition 2017 de La Voix, vient présenter son spectacle à Sept-Îles. «J’ai travaillé extrêmement fort pour que le show soit un 90 minutes de plaisir, autant pour vous que pour moi», lance-t-il.

En tournée à travers le Québec et une partie de l’Ontario, Ludovick Bourgeois sera à Sept-Îles le 4 mars prochain, pour présenter un spectacle sur lequel il a mis toute son énergie.

«C’est la première fois que je m’y rends, que je vais aussi loin au Québec. Il paraît que ça vaut le détour, que c’est vraiment beau comme région. On va pouvoir en profiter un peu, le lendemain du spectacle, avant de se rendre au Havre-Saint-Pierre», affirme-t-il.

Le jeune homme de 25 ans avait charmé le public et le jury dès les auditions à l’aveugle de La Voix, en choisissant d’interpréter le succès de son père «Tu ne sauras jamais».

«Je l’ai inclus aussi dans ma tournée, parce que les gens m’ont connu avec cette chanson. C’est tellement un bon morceau, c’est du bonbon de la chanter.»

L’après La Voix

En récapitulant sur tout ce que l’année dernière lui a amené, Ludovick Bourgeois dit en retirer beaucoup de positif.

«Quand tu veux faire de la musique dans la vie et qu’un tremplin comme La Voix te permet de gagner ta vie en faisant ce que tu aimes, ça ne peut qu’être super. Je ne sais pas si ça a été pareil pour tous les gagnants de l’émission, mais personnellement, je n’ai pas chômé depuis», indique-t-il.

Son coach lors de l’émission, Éric Lapointe, est toujours bien présent. Il a d’ailleurs participé à un spectacle du jeune artiste, dans les dernières semaines, à Montréal.

«Quand il aime quelqu’un, Éric, il en prend soin. Il est travaillant, perfectionniste et authentique, malgré qu’il soit une méga vedette au Québec. Je pense que c’est justement la clé pour se rendre où il est rendu. En tout cas, c’est ce qu’il m’a inculqué comme valeurs.»

Son album étant en vente depuis le mois d’octobre, la tournée continuera quant à elle aussi longtemps que des dates s’ajouteront.

«On pensait se rendre jusqu’à l’été, mais finalement, il semble bien qu’on roule jusqu’à la fin de 2018», annonce Ludovick Bourgeois, en ajoutant que les gens seraient surpris de voir tout le travail qu’implique une tournée.

«La promotion, le transport, les répétitions, il y a pas mal de trucs qui gravitent autour de la tournée. Ce qui demande le plus de temps, c’est sans aucun doute les transports. Le Québec est très vaste, on se promène beaucoup. Mais bon, il faut être fait pour ça. Moi, j’adore rouler, les hôtels, vivre ce genre de vie», raconte-t-il.

La suite

Ludovick Bourgeois mentionne qu’il travaillera ultimement sur un prochain album, mais considérant tout le travail qu’implique une tournée à travers le Québec, il se concentre à 100% sur son spectacle pour le moment.

«Je considère être chanceux de participer à quelque chose d’aussi gros. Donc pour l’instant, je me concentre là-dessus, pour donner le meilleur de moi-même à chaque fois. Je ne pense pas trop à la suite, au futur. Je ne l’ai jamais fait et tout a toujours bien été dans ma vie», dit-il.

Le spectacle a été construit comme une pente montante, une montée graduelle en énergie, explique Ludovick Bourgeois.

«Je jouerai mon album et ce que j’ai chanté à La Voix, mais aussi des coups de cœur, des  chansons rock que j’ai toujours voulu chanter. Venez voir le show, j’ai travaillé extrêmement fort pour monter un spectacle que les gens vont aimer et que je me plais à jouer à chaque fois. C’est juste du gros fun, une heure et demie de plaisir», conclut-il.