Lou Poirier: Jouer dans la cour des grands

Lou Poirier: Jouer dans la cour des grands

Les projets se multiplient pour Lou Poirier qui exerce le métier de comédienne depuis plusieurs années. Elle éprouve toujours autant de plaisir à le faire qu’à ses débuts.

Crédit photo : Courtoisie

Port-Cartier – Maintenant établie à Moncton, Lou Poirier est l’une des têtes d’affiche de la nouvelle minisérie de fiction Le Siège, qui sera diffusée cet automne, sur ICI Radio-Canada Télé. Elle ne conserve que de bons souvenirs de cette expérience marquante, qui lui a permis de côtoyer les acteurs Gilles Renaud et Alexandre Goyette.  

«J’apprécie vraiment la chance que j’ai eue de côtoyer des comédiens aussi expérimentés. C’est venu guider toutes mes réactions. Je me devais simplement d’être attentive. Je devais aussi faire preuve d’une très grande vulnérabilité. C’est la première fois que j’ai l’opportunité de travailler un rôle aussi en profondeur. Le personnage de Josée s’est révélé à moi au fur et à mesure», a tenu à souligner Lou Poirier, qui interprète l’un des rôles principaux de la minisérie «Le siège». Celle-ci comprend six épisodes.

L’action de la série de fiction se déroule en continu dans une usine de thermoformage, que l’on s’apprête à démanteler. À bout de ressource, certains employés décideront de prendre en otage le directeur et la secrétaire de l’endroit. «On voit ce conflit autant de l’intérieur que de l’extérieur. On voit l’escouade tactique à l’œuvre et on s’intéresse aussi à la réaction des gens de cette ville, qui veulent savoir qui s’y trouve. Tous les univers intimes se rapprochent dans ce huis clos. Il y a des règlements de compte qui se font et qui n’ont rien à voir avec l’usine elle-même.»

Le personnage qu’elle interprète se retrouve bien malgré elle au cœur même de cette prise d’otage. «Comme il y a beaucoup de violence dans cette histoire, j’ai eu plus de facilité à prendre un certain recul. Je me suis vraiment mise dans la peau de Josée, cette préposée en garderie. Il y a là des situations que je ne souhaite à personne de vivre. J’ai beaucoup de compassion pour elle», lance la Portcartoise.

Une surprenante polyvalence

Grâce au métier de comédienne, Lou Poirier a eu la chance de se promener un peu partout autour du globe. Un privilège qu’elle apprécie à sa juste valeur. «Je voyage dans différents contextes. J’ai déjà été en exil un an, ou deux, et je revenais, ici, à Moncton, pour retravailler avec ma gang. En ne vivant pas dans les grands centres, je peux porter différents chapeaux, soulève-t-elle. Je suis parfois accessoiriste sur des plateaux de tournage. Je considère cela comme un très bel avantage. De plus, le réseautage se fait plus facilement.»

Les opportunités ne semblent pas manquer si l’on se fie à son horaire pour les prochains mois. La preuve de cette très grande polyvalence est qu’elle fait partie également d’un spectacle de la troupe «Circus Stella», qui circulera à nouveau cet automne. Elle y fait dans la danse sur échasses. Elle sera aussi assistante-accessoiriste sur le plateau de tournage d’une comédie romantique, à Moncton. Le titre ne peut pas être dévoilé pour l’instant.

Pour suivre son parcours, il suffit de se rendre au www.loupoirier.com. La télésérie «Le siège» sera diffusée sur ICI Radio-Canada Télé,  à compter du 6 novembre.