La LIS entame une nouvelle saison

La LIS entame une nouvelle saison

Les quatre équipes de la saison 2017-2018 de la LIS monteront sur la patinoire pour une première fois, le 30 septembre à 20h au Petit-théâtre du Centre socio-récréatif.

Crédit photo : Courtoisie

Lors des Journées de la culture, le 30 septembre à 20h au Petit théâtre du Centre socio-récréatif, la Ligue d’improvisation de Sept-Îles (LIS) donnera le coup d’envoi à sa saison 2017-2018. Un moment opportun pour voir à l’œuvre pour une première fois tous les joueurs qui en composent ces quatre équipes.

Avant même d’en arriver à ce moment fatidique, la Ligue d’improvisation de Sept-Îles avait tenu des auditions pour la sélection de recrues. Douze personnes avaient fait part de leur intention de joindre ses rangs. De ce nombre, cinq ont été choisis et intégrés aux quatre équipes de la saison 2017-2018. En compagnie de leurs acolytes, ils ont également pris part à un camp de formation animé par des improvisateurs de la Ligue nationale d’improvisation (LNI), Joëlle Paré-Beaulieu et Nicolas Michon.

Des notions ont été fournies aux joueurs pour les amener à jouer de manière réaliste. «Ils ont appris que tout part d’eux. Ils ont été invités à laisser libre cours à leur émotion. S’en sont suivi des ateliers de groupe offert à tour de rôle pour chacun des capitaines des quatre équipes. De mon côté, j’entends provoquer des situations en intervenant durant des improvisations. Un peu comme on le fait au théâtre», souligne celle qui agit comme capitaine dans une équipe, Marie-Claude Dubé.

Lors de la composition des équipes, un souci a été apporté par la LIS pour s’assurer qu’elles soient sensiblement du même calibre. «Pour nous, il est essentiel que ces équipes soient équilibrées. C’est une approche qui profite autant aux joueurs qu’au public qui viendra à leur rencontre, soutient-elle. Ça apporte beaucoup plus de piquant aux différents matchs de la saison. On en ressort tous gagnant.»

Marie-Claude Dubé croit que les meilleures qualités d’un joueur reposent sur son écoute et la capacité qu’il a à raconter une histoire, à lui en donner une structure. «Il faut savoir construire une histoire et la faire évoluer. Il faut être ouvert à ce que proposent les autres joueurs, car une improvisation peut prendre une tout autre direction. Ça ne doit pas être un simple monologue qui ne mène à rien», affirme-t-elle.

Un moment attendu

Ce début de saison rime aussi avec l’organisation du prochain Tournoi du Dindon Doré qui se déroulera du 6 au 8 octobre au Petit théâtre du Centre socio-récréatif. Une dizaine d’équipe prendra part à cette compétition amicale provenant de Montréal, Québec, Matane, Gaspé et Sept-Îles.

«Cette année, on a diminué le nombre d’équipes pour alléger l’horaire et permettre plus d’échanges entre les joueurs. On a toutefois eu tout autant de demande qu’auparavant, indique Mme Dubé. À deux plateaux de jeu, on considèrerait que le tournoi deviendrait interpersonnel. Nous avons rapidement écarté ce scénario.»

Selon elle, cet intérêt que portent les gens à l’égard de l’improvisation se fait sentir dans l’ensemble du Québec. «Le réseau s’organise. On entre dans ce circuit. Les équipes de Montréal sont intéressées à venir ici. On est reconnu pour l’accueil chaleureux qu’on réserve aux joueurs. Cette année, notre thématique est l’Oktoberfest, explique-t-elle. Ça sert uniquement de prétexte à la conception d’un décor. On réutilise la verrière que l’on a utilisée pour le théâtre d’été et on la surélève.»

Au cours de ce week-end, un total de 19 matchs sera présenté au Petit-théâtre du Centre socio-récréatif de Sept-Îles pour le plus grand plaisir des amateurs d’improvisation. Le coût d’entrée est de 3$ par jour et de 5$ pour le match des étoiles qui aura lieu le 7 octobre à 20h.

L’horaire des matchs réguliers sera de 19h à 23h, le 6 octobre et de 8h à 19h, le 7 octobre. Les finales auront lieu de 10h à 13h. Chaque équipe aura l’opportunité de jouer un minimum de trois matchs. L’organisation d’un tel événement nécessite l’implication d’une trentaine de bénévoles pour en assurer son succès.