L’humoriste Pierre Hébert fait du plein air au parc Holliday

L’humoriste Pierre Hébert fait du plein air au parc Holliday

Pierre Hébert semblait heureux d’être avec les élèves et enseignants de Sept-Îles mardi.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

L’humoriste Pierre Hébert était au parc Holliday, mardi, pour une journée de classe extérieure avec tous les élèves et enseignants de la Commission scolaire du Fer de Sept-Îles. L’événement, qui a lieu dans le cadre de la campagne «Prof, ma fierté!», vise à souligner le travail des enseignants et à favoriser les liens avec leurs élèves en ayant du plaisir.

Les élèves et enseignants de Sept-Îles, de la maternelle au secondaire 5, ont vécu une journée de classe assez inhabituelle mardi. Des autobus les attendaient au matin pour les diriger vers le parc Holliday, où une multitude d’activités étaient organisées. Jeux gonflables, course de quatre-roues sur neige, traineaux à chiens, musique… La «classe-neige» a été une surprise pour plusieurs.

La journée plein air fait partie de dix activités organisées dans le cadre de la campagne «Prof, ma fierté!», qui vise à valoriser la profession d’enseignant. La campagne et l’événement au parc Holliday sont organisés par la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE).

«On est allé voir jouer les Saguenéens il y a un mois. Dans les Laurentides, il y aura un tournoi de volleyball. Sept-Îles, c’est une classe-neige. Les gens ont eu la surprise aujourd’hui et de voir les sourires des enseignants et des élèves, ça me réjouit», affirmait sur place Josée Scalabrini, présidente de la FSE.

Du plaisir ensemble

En tant que porte-parole de la campagne, l’humoriste Pierre Hébert était visiblement heureux d’être sur place.

«J’ai hâte d’aller essayer toutes ces activités-là avec les jeunes!» a-t-il lancé, rencontré au parc Holliday. L’humoriste fait partie de la tournée avec la FSE et participe à chaque événement à travers le Québec. «Aujourd’hui, il y a plein d’élèves et de profs qui pensaient aller à l’école : eh bien non! Je trouve ça le fun de prendre un moment pour s’arrêter et dire non seulement on apprécie ton travail, mais on prend aussi un moment pour avoir du plaisir ensemble», a-t-il souligné.

Avant même d’être porte-parole, Pierre Hébert soutient qu’il avait la profession d’enseignant à cœur.

«Ma femme est enseignante. J’ai grandi avec des professeurs aussi dans ma famille. J’ai connu cet environnement-là étant jeune et j’ai vu à quel point c’est une profession qui demande beaucoup», a-t-il dit. «Ce sont des gens qui se donnent corps et âme, qui travaillent fort, qui ne comptent pas leurs heures et qui sortent même des sous de leurs poches. Donc, c’est important de prendre une minute pour leur taper sur l’épaule et leur dire merci pour ce que tu fais, on l’apprécie», a-t-il poursuivi, avant de se diriger vers les jeux gonflables.

Reconnaissance

La campagne fait suite à un sondage réalisé il y a neuf ans par la FSE.

«On a bien vu que la population aime ses enseignants, mais que ces derniers ne sentent pas nécessairement cette reconnaissance. ‘’On a besoin que l’on valorise notre profession’’, nous disaient-ils, ‘’que ça ne soit pas seulement dans des revendications, ou manifestations qu’on parle de nous’’», a expliqué Mme Scalabrini.

La FSE a donc créé «Prof, ma fierté!» pour faire reconnaitre le travail et les réalisations des enseignants à travers la province.

«Ce sont des activités qui nous permettent d’être en contact avec nos enseignants. De leur dire qu’on sait le travail qu’ils font. On le sait que chaque matin, vous vous levez à la recherche de solutions pour aider l’ensemble des élèves au Québec. Une journée comme aujourd’hui favorise d’autres types de liens avec les élèves aussi, dans le plaisir», a-t-elle fait remarquer.