Le Café-théâtre Graffiti se met en mode cinéma

Le Café-théâtre Graffiti se met en mode cinéma

En marge de Ciné 7, le Ciné-Graff s’inscrit maintenant comme une tradition.

Crédit photo : Archives - Le Nord-Côtier

Du 19 au 28 janvier, le Café-théâtre Graffiti projettera sur grand écran pas moins de 12 films. Il offrira une programmation indépendante du Festival du film de Sept-Îles, dont six films exclusifs. Parmi eux, on retrouve Junior Majeur d’Éric Tessier, Le sens de la fête d’Éric Toledano et Olivier Nakache, ainsi que Wonder Wheel de Woody Allen.

Cette collaboration établie depuis 13 ans avec le Festival du film de Sept-Îles est visiblement appréciée par le directeur artistique du Café-théâtre Graffiti, Yves Desrosiers, et les nombreux cinéphiles qui viennent assister aux diverses projections en ses murs. «On est très heureux de faire partie d’un festival déjà établi. Cependant, on fait nos propres choix. On fait toutes nos démarches», précise-t-il. Ce qui est agréable, c’est de le faire au même moment et que les gens puissent utiliser les passeports pour l’un ou l’autre des festivals, aux deux endroits.»

La sélection des films à l’affiche est faite par les huit membres du comité du Ciné-Graff. «Les choix se font très souvent en fonction de leur intérêt. Ensuite, le défi est de réussir à assurer une diversité dans notre programmation», indique M. Desrosiers. «Que ce soit au niveau de la provenance des films autant que de leur genre, mon rôle est de mettre ensemble tous ces morceaux et d’en faire un tout cohérent.»

Fortement attendue des cinéphiles, cette rafale cinématographique ne cesse de susciter de l’intérêt et de gagner en importance. «On est parti de trois films. On en projette maintenant 12. C’est le maximum que l’on peut se permettre avec un seul écran», souligne-t-il. «C’est un rendez-vous réconfortant au cœur de l’hiver. Un beau bonbon. C’est une ambiance différente. Les gens reviennent plus d’une fois au cours de la même semaine. Il se crée de beaux liens.»

Parmi les films présentés, «Pieds nus dans l’aube» de Francis Leclerc et «Les enfants de la chance» de Malik Chibane ont fait l’unanimité des membres du comité de sélection. De son côté, Yves Desrosiers souligne avoir beaucoup d’attente pour «Le sens de la fête», réalisé par la même gang que «Les intouchables».

La billetterie du Café-théâtre Graffiti est ouverte du lundi au vendredi de 13h à 17h et une heure avant la projection. L’achat des billets peut se faire en personne, ou par téléphone. Pour consulter la programmation complète, il suffit de se rendre au www.legraffiti.ca.