La retraite pour Christian Lepage : il laisse le sport port-cartois en santé!

La retraite pour Christian Lepage : il laisse le sport port-cartois en santé!

Christian Lepage dira «Salut» à son bureau de directeur du Service des loisirs de la Ville de Port-Cartier pour une dernière fois vendredi. Fini son quotidien au Complexe récréatif et culturel. C’est l’heure de la retraite.

Crédit photo : courtoisie

Christian Lepage prendra place dans son bureau de directeur du Service des loisirs de la Ville de Port-Cartier pour une dernière journée vendredi. Fini son quotidien au Complexe récréatif et culturel. C’est l’heure de la retraite.

L’homme de 59 ans est entré aux loisirs de Port-Cartier en juillet 1989 comme régisseur aux sports. Il ne tardera pas à relever des défis importants. En 1991, il coordonne la finale régionale centralisée des Jeux du Québec pour la Côte-Nord. 14 disciplines sportives réparties en deux blocs. Une belle façon de lancer sa carrière. «Il y avait autant de jeunes que lors d’une finale provinciale. Ç’a été de beaux jeux, une belle réussite», se rappelle-t-il.

S’ensuivra l’année d’après, l’arrivée du triathlon, un beau dimanche après-midi, et aussi le Demi-marathon Rosaire-Roy, deux événements secondés par la Service des loisirs, et qui durent encore. «On voulait amener des gens à s’entraîner, à avoir des objectifs», dit-il. Le triathlon n’était plus un sport inatteignable. De 125 participants à ses débuts, le nombre a presque triplé depuis.

Projets

Comme régisseur aux sports ou directeur des loisirs, un poste qu’il occupe depuis le début des années 2000, Christian Lepage veut inculquer les saines habitudes de vie aux Port-Cartois. Il aura travaillé pour divers projets, notamment celui de la salle de musculation. Port-Cartier aura aussi vibré au son d’Harricana et du Sno-Cross. «La force du Service des loisirs, c’est que tout le monde embarque. C’est une équipe complète», dit-il fièrement. Une soixantaine d’organismes sont appuyés par le Service.

Il a travaillé pour avoir des subventions. Le terrain synthétique à Port-Cartier, il y est pour quelque chose. «Ça m’avait fait une fleur.» Parmi les autres projets majeurs, il y a la réfection de l’aréna et celle du Centre Cartier, qui sera finalisée, avec l’ouverture prochaine du salon de quilles.

Pleine confiance

Si le nouveau retraité a pu faire bouger autant la population, lui offrir des projets, c’est qu’il a eu la confiance des élus municipaux durant ses 29 ans aux loisirs. «Je n’ai jamais senti avoir eu des bâtons dans les roues.»

Pour lui, être directeur des loisirs, c’est être visionnaire, «foncer avant que le citoyen demande», être à l’affût et à l’écoute.

Le coach, le mentor,…

Adepte de course à pied, c’est en 2003 que le déclic se fait pour Christian Lepage pour entraîner. Il prend sous son aile Audrey Lachapelle qui prendra part aux Jeux du Québec de la MRC de Portneuf en triathlon. «Tout est parti de là, le goût de coacher des jeunes. Le triathlon, c’est mon bébé, c’était juste de continuer», souligne-t-il.

Son implication va bien au-delà d’entraîner des athlètes, des futurs étoiles montantes. Surpris que la Port-Cartoise Lyne Poirier n’ait pas eu de soutien pour sa participation aux Olympiques de 1992, Christian Lepage s’assure que ça ne se répète pas. Il met sur pied un fonds pour l’élite. Un fonds qui aura profité notamment aux judokas Marie-Hélène Chisholm, Jean-François Marceau et Jacynthe Maloney aux débuts, et à bien d’autres depuis. Il a multiplié les activités, faisant notamment venir les anciens Expos.

L’esprit tranquille

Le nouveau retraité quittera l’esprit tranquille, avec le sentiment du devoir accompli, de laisser Port-Cartier en santé au niveau des loisirs. Il espère que tous continueront de travailler main dans la main.

Ce qu’il retiendra de ses années, c’est la collaboration avec tous les organismes, et aussi les liens avec les médias. Il veut maintenant penser à lui, après près de 30 ans à s’occuper des autres, voyager et jouer au golf.

Il continuera, jusqu’à la prochaine rentrée scolaire, son rôle d’entraîneur de la Port-Cartoise Claudelle Dumas, qui aspire aux Jeux Olympiques de la jeunesse 2018. Son rêve, voir Charles Paquet se qualifier pour les Olympiques, ceux de 2020 ou de 2024. Mais ne soyez pas surpris si le voyez encore impliqué!

«Ce que je souhaite, c’est ce que ce qui a été bâti en 30 ans reste, que les instances municipales continuent de garder le dynamisme et l’énergie qui se dégage de Port-Cartier.»

Bonne retraite Christian!


Christian Lepage vu par…

Il ne faut pas de doute, Christian Lepage a marqué la population port-cartoise, tant par son professionnalisme que par son désir de faire bouger les gens de sa ville. Les témoignages livrés le démontrent très bien. Celui qui quittera son poste de directeur des loisirs vendredi a été influent pour bon nombre de personnes; athlètes et autres. Qualifié de généreux, respectueux, toujours de bonne humeur et de leader, ce ne sont là que quelques-uns des mots qui ressortent. Voici certains des témoignages rendus.

Christian a été mon parton dans le temps comme coordonnateur des loisirs à la piscine municipale.

C’est à ce moment que j’entraînais des adultes à la natation. Par le fait même, il m’a proposé l’idée de faire un triathlon un dimanche après-midi. C’est là que débute cette belle aventure (Triathlon de Port-Cartier), encore là 25 ans plus tard.

Il est toujours partant quand il y a une nouvelle idée, un nouveau sport, une nouvelle activité. Il est très, très, très généreux de son temps, de sa disponibilité, de son ouverture, de sa bonne humeur. La population port-cartoise est très chanceuse d’avoir eu sur son parcours un Christian Lepage.

C’est un ami, un parton et un collègue très apprécié, partout où il passe.

Je lui souhaite une belle retraite avec autant d’activités

Murielle Pitre, amie et «mère» du Triathlon de Port-Cartier


Cher Christian,

Toi et moi, ça remonte à loin. Au travail d’abord, où pendant 29 ans, nous avons œuvré pour la Ville avec cœur et un tel plaisir! 29 budgets municipaux ensemble, ce n’est pas rien. Il y a eu des hauts et des bas, mais le souvenir que je conserve, c’est celui du support, de l’encouragement et du respect mutuel qui ont toujours été au rendez-vous.

Ta passion pour ton travail, ton milieu, le sport, l’entraînement, la jeunesse. Tout ça est tellement contagieux. Tu as en toi cette faculté (ou cette folie) de croire que tout est possible, cette capacité de rallier les gens, de les amener à réaliser de grandes choses. Ce sont des qualités rares et précieuses qui ont fait de toi l’incroyable ambassadeur de Port-Cartier que tu es. Car ton nom est aujourd’hui synonyme de succès, de dynamisme, de volonté et d’intensité. On pourrait presque te comparer au Roi Midas qui transformait tout en or!

En dehors du travail, je ne compte plus les projets, comités sportifs, événements auxquels nous avons pris part ensemble. Et c’est sans compter la figure marquante que tu as également su devenir pour ma famille. Bien que nous soyons tous passés sous la supervision du Coach Lepage, c’est ma fille Audrey, que nous avions surnommée «le bébé du Triathlon », que tu as su porter jusqu’au bout de ses rêves… jusqu’en Chine.

Christian, le temps a passé si vite en ta compagnie. Tu es assurément un collègue et un ami d’exception. Sois fier de ce que tu as accompli pour les Port-Cartoises et Port-Cartois au cours de toutes ces années d’implication.

C’est avec un pincement au cœur que je te regarde partir, même si je sais que cette retraite est amplement méritée. Qu’elle soit heureuse, active et en santé!

Andrée Bouffard, amie et directrice générale de la Ville de Port-Cartier


Après 28 ans à côtoyer Christian professionnellement, j’ai toujours admiré sa façon de voir son travail. Pour lui, il n’y’avait pas de petits dossiers, chaque demande de nos organismes avait la même valeur à ses yeux et la même importance. Son empressement à vouloir satisfaire le client n’avait d’égal que la qualité de son travail.

Je ne peux évidemment pas passer sous silence sa bonne humeur et sa joie de vivre. En 28 ans, je peux compter sur les doigts d’une seule main les jours où j’ai vu Christian ne pas avoir envie d’être au travail. Son côté très humain a fait de lui une personne appréciée de tous, tant chez nos bénévoles que chez ses confrères et consœurs de travail.

Son travail et son soutien auprès de nos jeunes athlètes est plus qu’admirable. Au-delà des performances et des résultats de ces jeunes, je suis convaincu qu’en fin de compte ce sera une grande leçon de vie qu’ils retiendront de leur expérience avec Christian.

En terminant , je dirais que ce n’est pas simplement des équipements, des événements ou des activités que Christian laisse en héritage aux Port-Cartois, mais bien une façon de penser, de travailler et d’avancer. Il a été un vrai leader pour notre communauté.

Stéphan Harvey, régisseur culturel à la Ville de Port-Cartier


Il y a près de huit ans, Charles Paquet (deuxième à partir de la gauche), en compagnie de ses comparses athlètes Pierre-Alexandre Vézina, Benjamin St-Onge et Étienne Bolduc.

Christian a été une figure très inspirante pour moi, il m’a fait tomber en amour avec mon sport (triathlon). Son énergie enivrante a réussi à me motiver et à me dépasser. Chaque entraînement avec Christian était une partie de plaisir. Il fut très important dans mon développement d’athlète et je garde beaucoup de valeurs qu’il m’a transmises. Encore aujourd’hui, il m’aide beaucoup et grâce à lui je vis plein d’expériences incroyables.

Charles Paquet, athlète en triathlon


Christian Lepage a été pour moi un modèle. Il fut plus qu’un entraineur. Il m’a enseigné le chemin à suivre pour demeurer en santé et être heureuse. Il fut mon confident et ma bouée de secours au cours de mon enfance et de mon adolescence. Il m’a permis de développer au maximum mon potentiel d’athlète et d’entrer dans ma vie de jeune adulte épanouie et avec des convictions sportives que je pourrai suivre toute ma vie.

Christian a sacrifié ses temps libres et ses vacances pour me suivre à travers mes multiples périples et ce, jusqu’en Chine. Que dire de notre voyage en Chine qui a été un des points culminants de ma carrière d’athlète. Cet homme si rassurant m’a permis d’aller chercher le bronze par ses encouragements et son positivisme face aux difficultés.

Bref, on dit que derrière tout grand homme se trouve une grande femme, mais je vais vous dire la vérité. Derrière chaque grand athlète se trouve un plus grand athlète qui sacrifie sa vie pour vous mener au plus haut et celui-ci se nomme Christian Lepage.

Audrey Lachapelle, lors de sa participation au Championnat du monde de triathlon – groupe d’âge de 2011, en compagnie de Christian Lepage.

Merci pour tout ce que tu as pu me donner, mais surtout merci pour tout ce que tu m’as appris. Je vais chérir ces moments toute ma vie et tenter comme toi de partager cette passion à mon prochain.

Bonne retraite!

Audrey Lachapelle, ancienne athlète en triathlon


Cet homme avec le cœur sur la main aura fait en sorte qu’il fait bon vivre à Port-Cartier, tous âges confondus. Un homme qui a donné près de 30 années au service des loisirs, afin de reconnaître Port-Cartier comme une ville dynamique où il fait bon vivre avec ses infrastructures existantes et accessibles à tous. Je pense au terrain de soccer, au Centre Cartier et à l’aréna, des infrastructures qui ont subi des rénovations majeures.

Ce que je retiens de Christian, c’est son implication auprès de la jeunesse, tous sports confondus. Je pense à Charles Paquet et Claudelle Dumas. Je pourrais en citer d’autres qui performent à des hauts niveaux de standards. C’est grâce à Christian s’ils performent.

Du temps, Christian en a donné bénévolement pour les organismes et les associations, notamment au Demi-Marathon Rosaire-Roy dont je suis associé depuis 25 ans. Il est toujours prêt à nous aider et soucieux du résultat. Il y aussi le Triathlon de Port-Cartier, un événement unique sur la Côte-Nord.

Je pourrais en dire davantage sur Christian, mais ce que je retiens de lui, c’est son intégrité, son leadership, son implication à faire avancer le sport, et aussi son sourire contagieux avec son équipe des dernières années, Nicolas , Stéphan, Morel, Diane et bien d’autres.

En terminant mon cher Christian, je garde d’excellents souvenirs de toutes ces belles années à t’avoir côtoyé comme chum de jeux dans notre jeunesse, et aussi comme directeur des loisirs, ne comptant pas son temps à aider la jeunesse à s’épanouir. Nul doute que la prochaine personne qui assumera les fonctions de directeur des loisirs aura un bel héritage, et ce grâce à toi.

Bonne retraite Christian et on se garde du temps pour des rondes de golf! 

Sylvio Barriault, ami et président du Demi-marathon Rosaire-Roy


Mes premières rencontres avec Christian Lepage remontent à mon très jeune âge. Je me souviens très bien de l’époque où moi et mes amis jouions au hockey en face de chez lui après les cours. Son chien Sony nous regardait jouer passionnément. De plus, par le biais des multiples implications de ma mère au sein de différents comités, j’ai eu l’occasion de le côtoyer à plusieurs reprises. Il se faisait un plaisir de me surnommer «Ti-Quick».

Christian m’a toujours appuyé lors de mon parcours de joueur de hockey (midget AAA, repêchage de la LHJMQ et hockey universitaire).

J’ai aussi eu la chance de le côtoyer comme joueur de baseball, mais aussi comme étudiant et stagiaire au sein du Service des loisirs et de la culture. C’est grâce à lui et l’équipe du Service des loisirs que j’ai décidé de continuer mes études au niveau universitaire. Il me répétait souvent que si je voulais travailler dans le domaine municipal, qu’il me fallait un baccalauréat. C’est ce que je suis allé chercher.

En 2009, lorsque j’ai terminé mes études universitaires, il a conseillé à Brigitte St-Laurent de m’engager afin d’être le coordonnateur et l’animateur du regroupement CAL de Port-Cartier, qui est aujourd’hui devenu Éveil Action. Merci Christian de m’avoir fait confiance et de m’avoir donné ma première chance sur le marché du travail.

En juillet 2010, j’ai commencé ma carrière comme régisseur aux sports au sein de l’équipe du Service des loisirs et de la culture. J’ai eu énormément de support de toute l’équipe de travail. Comme Christian avait déjà occupé ce poste pendant plusieurs années, il a toujours été disponible pour moi afin de répondre à mes multiples questions et interrogations. Depuis mon premier jour, nous avons vécu de très beaux moments, des expériences inoubliables, tout ça dans un climat et une ambiance de travail tellement plaisante.

Merci beaucoup pour tout Christian et bonne retraite. Enjoy mon chum!

Nicolas Mayrand, régisseur aux sports à la Ville de Port-Cartier


À la fin des années 80, lors d’un tournoi régional de tennis, j’ai eu la chance de rencontrer Christian Lepage. Après quelques minutes à jaser avec ce spécimen rare, je savais déjà que nous serions amis pour la vie. Le destin fera en sorte que depuis maintenant plus de 30 ans, nous collaborons également sur le plan professionnel. Homme aux mille talents, Christian a su faire du Service des loisirs de Port-Cartier la référence en matière d’organisation et de soutien envers ses organismes. Avant-gardiste, toujours à l’affût des nouveautés, il m’a toujours épaté par la quantité et la qualité de ses nombreux projets. Homme de défi, il a toujours foncé sans jamais s’arrêter devant les difficultés ou encore devant ceux qui tentaient de le décourager.

Outre ses talents de leader, Christian est également un motivateur exceptionnel. Sa fougue et sa passion, il a su la transmettre à de nombreux athlètes de sa ville et de sa région. Port-Cartier pépinière de champions! Il y a du Lepage derrière cette vérité. Dommage qu’il prenne sa retraite, car au rythme auquel il nous a habitués pour l’organisation d’événement, je croyais bien qu’un jour la Ville de Port-Cartier allait recevoir les Jeux olympiques. À moins que ce soit cela son projet de retraite! Je pense plutôt que le golf sera sa nouvelle passion.

Merci à toi mon triton préféré!

Pierre LeBreux, directeur général de Loisir et Sport Côte-Nord


Christian, tout d’abord, je veux te souhaiter une bonne retraite, parce que tu le mérites amplement. Tu auras fait découvrir à notre ville tous les bienfaits que le sport peut apporter à une communauté.

Les quatre dernières années passées avec toi ont été très enrichissantes et m’ont fait grandir en tant qu’athlète. Je suis très privilégiée d’avoir eu l’opportunité de t’avoir comme coach et comme complice. Tu fais partie des quelques individus qui m’ont amenée à être la personne que je suis aujourd’hui.

Merci pour ton implication et ton dévouement, tu sais si bien être à l’écoute de mes besoins. Tu vas me manquer l’an prochain.

Il est maintenant le temps de penser à toi!

Claudelle Dumas, athlète en triathlon


À mon ami Christian! Que dois-je écrire pour ne rien oublier, tant tes talents sont nombreux et ton implication exceptionnelle? Athlète accompli, tu as réussi dans tous les sports que tu as pratiqués. Animateur, organisateur d’événements, gérant de projet, tu as su susciter l’enthousiasme autour de toi.

Meilleur coach au monde, tu as mené tes athlètes jusqu’aux plus hauts sommets. Tu es devenu pour eux un véritable modèle, un coach de vie.

Mais avant tout, ce qui est remarquable chez toi, c’est l’art que tu as de semer des rêves dans le cœur des gens et de les mettre en confiance, peu importe l’envergure du défi à relever. J’affirme qu’il n’y a pas de limite à ce que l’on peut accomplir en ta compagnie.

Christian, tu es un être d’exception qui a su inculquer à plusieurs jeunes de Port-Cartier les valeurs de persévérance, de courage, de droiture et de fierté qui leur permettent de performer, non seulement dans leur sport, mais surtout dans la vie.

Je me sens extrêmement privilégié de t’avoir eu dans notre vie de famille. Je te souhaite tout le bonheur que tu mérites. Amuse-toi bien et profite de ta liberté pour réaliser tes propres rêves.

Claude Paquet, ami et père de Charles Paquet, athlète en triathlon


Beaucoup de beaux et bons souvenirs me reviennent concernant Christian. Une personne toujours très disponible pour ses collègues et amis, et surtout pour Port-Cartier.

En 1999, lors de mon arrivée au conseil municipal, j’avais reçu comme mandat de m’occuper du sport et de la culture pour notre ville. Il était toujours disponible pour moi et il m’a toujours donné son 100%, et ce accompagné de son équipe. Sans Christian, mon passage au conseil municipal n’aurait pas été aussi agréable avec toutes ses réalisations de 1999 à 2013.

Sur le plan personnel, il a fréquenté le Séminaire Saint-François et je voulais que mon fils étudie à cet endroit en sport-études basketball. Christian nous a aidés pour son inscription. Moi et mon mari avons beaucoup apprécié son aide.

Un gros merci encore pour tout ce que tu as fait pour moi lors de mon passage à la ville.

Christian est un homme d’équipe, un homme transparent et un grand athlète.

Tu as fait beaucoup pour Port-Cartier!

Bonne retraite mon Christian!

Laurence Méthot, mairesse de la Ville de Port-Cartier de 2006 à 2013


Dans la vie, on rencontre des gens qui nous marquent par leur bonté. Je peux dire sincèrement que Christian est une de ces personnes qui a toujours été agréable de côtoyer; que ce soit au travail ou dans la vie en général. Tu es quelqu’un de souriant, de sympathique et de respectueux.

J’ai eu la chance de travailler avec toi, de collaborer étroitement dans notre travail respectif à l’école et à la ville, de t’arbitrer à la balle et au hockey, d’être de la première équipe de l’organisation du Triathlon de Port-Cartier et de t’avoir côtoyé lors de différents événements et activités tout au long de ta carrière. Je peux te dire que ces moments ont toujours été agréables et se sont toujours déroulés dans le plus grand respect.

Merci pour tout ce que tu as fait pour les Port-Cartoises et Port-Cartois au cours de ta carrière et je te souhaite la plus belle des retraites. Profite de la vie au maximum, car tu le mérites au plus haut point.

Laurent Côté, bénévole dévoué et ancien animateur à la vie étudiante au Centre Éducatif L’Abri


Photo souvenir de Marie-Hélène Chisholm avec Christian Lepage.

Christian a énormément été présent dans ma carrière d’athlète. Dans les moments difficiles, il était présent pour me soutenir et dans les beaux moments pour célébrer avec moi. Il avait confiance en moi et cela m’a beaucoup aidé à avoir confiance en moi. Au cours de ces années, Christian est devenu un ami sur qui je peux toujours compter.

Marie-Hélène Chisholm, ancienne athlète en judo