Des jeunes jettent un regard sur le patrimoine septilien

Des jeunes jettent un regard sur le patrimoine septilien

Les représentants de l’Entente de développement culturel de la Ville de Sept-Îles et l’enseignante d’arts plastiques de l’école Jean-du-Nord sont ici accompagnés de plusieurs jeunes qui ont participé au volet local de ce concours international.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Plus d’une quarantaine de personnes ont assisté au vernissage de l’exposition «Capture ton patrimoine» qui comporte une vingtaine de photographies prises par autant d’élèves de troisième secondaire inscrits dans l’option arts plastiques enrichis à l’école Jean-du-Nord.

Agente culturelle pour la Ville de Sept-Îles, Pascale Malenfant a été informée du concours «L’expérience photographique du patrimoine» par le biais de l’infolettre d’Info Patrimoine qu’elle reçoit sur une base régulière dans sa boîte courriel. «Quand j’ai vu le concours, j’ai tout de suite voulu que Sept-Îles y soit représenté. J’ai rapidement fait des approches dans ce sens. Comme c’était une première pour moi, je me suis concentrée sur un seul groupe», soulève-t-elle.

Pour être réalisé, le projet se devait d’être soutenu par deux promoteurs. C’est ce qui explique l’implication de l’Entente de développement culturel de la Ville de Sept-Îles et du Musée régional de la Côte-Nord qui accueille également en ses murs, jusqu’au 30 avril, les photographies prises par ces jeunes, qui ont été soumises au volet national de ce concours.

Un intérêt immédiat

Autant à titre personnel que professionnel, l’enseignante d’arts plastiques de l’école Jean-du-Nord, Camille Deschênes-Côté souligne n’avoir pas hésité à relever ce défi avec ses élèves. «Je trouve important de mettre en valeur notre patrimoine. Ça guide pas mal tout ce que je fais en tant qu’artiste. J’ai adoré mener ce projet avec les jeunes. De plus, le fait que ce soit un concours a beaucoup aidé à les convaincre. Dès le départ,  je les ai sentis très enthousiastes», avance-t-elle.

Une expérience qu’elle qualifie de très enrichissante et qu’elle entend renouveler. «Ils ont réellement apprécié la formation offerte sur le patrimoine par l’anthropologue Steve Dubreuil. On a sillonné les rues et ce sont eux qui ont choisi l’élément qu’il considère comme le plus représentatif du patrimoine, tient-elle à préciser. Je crois sincèrement que la photographie est une manière efficace de s’approprier le milieu dans lequel on vit. Pour les jeunes, ça s’est fait plutôt naturellement. Ils le font déjà avec leur cellulaire.»

Coordonnée par Action Patrimoine depuis 2001, «l’Expérience photographique du patrimoine» constitue le volet québécois d’un concours international lancé en Espagne 1996. Les photos retenues au volet national seront présentées dans ce pays lors d’une exposition internationale. Il est à noter que la salle jeunesse Port de Sept-Îles du Musée régional de la Côte-Nord est accessible gratuitement aux visiteurs.