Incendie suspect au club de golf de Sept-Îles

Incendie suspect au club de golf de Sept-Îles

Crédit photo : Service incendie Sept-Îles

Le gérant du club de golf du boulevard Montagnais à Sept-Îles, Armand Ferguson, a eu toute une surprise lorsque il  a appris que cinq de ses voiturettes avaient été la cible des flammes pendant la nuit du 2 octobre. Bien que l’incendie soit suspect, la Sûreté du Québec ne peut encore confirmer s’il s’agit, ou non, d’un acte de vandalisme.

Cinq voiturettes de golf ont été complètement ravagées par les flammes, dans la nuit de lundi à mardi. Les voiturettes d’une valeur estimée à  1000 $ chacune seraient des «pertes totales», selon le gérant.

La SQ et les pompiers ont été dépêchés sur les lieux, afin d’éclaircir les causes de l’incident. Selon le porte-parole de la SQ, Jean Tremblay, il serait trop tôt pour déterminer si l’incendie est de nature criminelle, ou naturelle. «Pour l’instant, c’est considéré comme un incendie suspect. Il est trop tôt pour en dire plus. Avec des voiturettes électriques, ou à gaz, on ne sait jamais».

Cependant, pour M. Ferguson, il semble être clair que cet incident soit le résultat d’actes de vandalisme, un fléau avec lequel le club dit composer.

« Je ne peux pas dire, mais je ne pense pas que ce soit une cause naturelle. Souvent, il y en avait qui venait se promener avec les voiturettes la nuit. Ce n’est pas la première fois que des gens viennent sur le terrain la nuit. D‘habitude, ils se contentent d’abimer le terrain, mais là, on dirait qu’ils ont voulu donner le coup de grâce», a-t-il déploré.

Pour l’instant, une photo des voiturettes circule sur les médias sociaux afin de sensibiliser la population et pour recueillir de l’information concernant les possibles responsables de l’incident.