Hommes Sept-Îles lance une invitation aux pères avec de jeunes enfants

Hommes Sept-Îles lance une invitation aux pères avec de jeunes enfants

Les ateliers «Avec Papa, c’est différent» s’inscrivent parfaitement dans la mission d’Hommes Sept-Îles, qui cherchent à promouvoir le rôle de père.

Crédit photo : Metro

À compter de la fin janvier, Hommes Sept-Îles offrira les ateliers «Avec papa, c’est différent». Au cours de 10 séances qui se dérouleront toutes les deux semaines, ils s’adresseront aux pères avec de jeunes enfants de 0 à 5 ans. L’objectif est de les amener à mieux exercer leur rôle en leur donnant des outils pour interagir avec leur enfant.  

Chaque atelier s’accompagne d’un objectif spécifique en lien à l’attachement d’un enfant avec son parent. «L’idée, c’est de permettre aux pères d’apprendre les uns des autres. On veut que ce soit un groupe fermé. À travers cela, on tente de leur faire comprendre que leur rôle est complémentaire à celui d’une mère et tout aussi important», affirme une intervenante d’Hommes Sept-Îles, Mélissa Young.

Il est reconnu que les femmes consultent beaucoup plus facilement et que les hommes sont moins à nombreux à le faire, explique l’intervenante. L’organisme tente de remédier à cette situation. «Aucun programme n’existe pour les pères, déplore-t-elle. Il est un parent à part entière. Il n’est pas simplement un gardien. On veut que les pères puissent aussi prendre leur place dans cette relation.»

Cette approche se fait en toute reconnaissance de l’importance du lien de l’enfant avec sa mère, insiste Mme Young. «On vise l’égalité. On est là pour aider la famille. Il y a plusieurs exemples de gardes partagées qui fonctionnent bien. Même après un divorce, l’attachement avec un enfant demeure. La relation d’attachement est unique. C’est aussi fort envers le père que ça ne peut l’être pour la mère.»

Une image changeante

Le rôle de père est en constante évolution dans la société, estime l’organisme. «Les pères sont de plus en plus impliqués dans les soins d’hygiène de l’enfant.  L’homme est davantage en action que ne peut l’être la femme. On le prend en considération dans l’élaboration de cet atelier. On mise beaucoup sur le jeu. C’est là que le père peut être aussi appelé à jouer un rôle important», explique-t-elle.

Bien sûr, la manière d’intervenir de l’organisme diffère, en raison du fait qu’il interagit avec des hommes et non des femmes. «Ça se fait de manière plus informelle. On fait beaucoup de modelage. On leur montre une manière de procéder pour qu’ils aient ensuite à reproduire le tout avec l’enfant. Ça ne se fait jamais dans la confrontation, tient-elle à préciser. On souhaite que ces pères puissent s’entraider entre eux et servir de modèles les uns pour les autres.»

En collaboration avec les autres ressources du milieu, Hommes Sept-Îles cherche à outiller les hommes et à leur permettre de se réapproprier le pouvoir qu’ils ont sur leur vie. Les actions de l’organisme visent aussi à briser l’isolement qu’ils peuvent vivre, tout en promouvant une image d’eux plus positive. Son équipe peut être jointe par téléphone au 418 961-1530 ou par courriel au info@hommesseptils.com.  Les services sont confidentiels.