Hockey : la Minganie reçoit les Nolan

Hockey : la Minganie reçoit les Nolan

Brandon et Ted Nolan étaient en Minganie le week-end dernier pour transmettre leur savoir et leur vécu sur le hockey aux jeunes de Mingan, Longue-Pointe-de-Mingan, Havre-Saint-Pierre et Natashquan.

Crédit photo : Facebook 3 Nolans

Des hockeyeurs de la Minganie profiteront de conseils de pros cette fin de semaine à l’aréna Denis‑Perron de Havre-Saint-Pierre. Les Nolan débarquent dans la région pour transmettre leur savoir et leur vécu.

C’est un comité organisateur créé pour l’événement qui s’occupe de la présence en Minganie de la 3 Nolans – First Nation Hockey School. Ils ne seront que deux du trio. Le paternel, Ted, qui a notamment dirigé les Sabres de Buffalo et les Islanders de New York, et son fils Brandon, qui a roulé sa bosse dans la Ligue américaine de hockey, en plus de six parties avec les Hurricanes de la Caroline, y seront.

Cody McCormick, un ancien des Sabres, du Wild du Minnesota et de l’Avalanche du Colorado, partagera aussi son savoir, tout comme Mike Heffering, entraîneur certifié de Hockey Canada. Jordan Nolan brillera par son absence. Il a une bonne excuse. Il évolue présentement dans le circuit Bettman à Buffalo.

Au départ, la présence des hommes de hockey ne devait s’adresser qu’aux hockeyeurs de la communauté de Mingan, mais l’organisation a trouvé plus bénéfique de partager l’activité avec les communautés avoisinantes, qui comptent également plusieurs adeptes de notre sport national.

Ils seront donc tout près de 75 jeunes de 5 à 18, répartis en trois groupes, en provenance de Mingan, Longue-Pointe-de-Mingan, Havre-Saint-Pierre et Natashquan. Ils auront droit à quatre heures d’entraînements sur glace par groupe.

C’est DJ Warrior, Christopher Andrew Basile, qui a ouvert la porte à la venue de la 3 Nolan. Il a impressionné le trio par sa musique lors des Jeux autochtones de l’Amérique du Nord, l’été dernier, à Toronto. Il a alors échangé avec les Nolan à propos de leur école de hockey.

Croire en leurs rêves

Les responsables de l’événement de cette fin de semaine veulent donner espoir aux hockeyeurs par la tenue de cet événement. «On veut dire aux jeunes de croire en leurs rêves et de ne jamais abandonner, même si ce n’est pas toujours facile. L’important, c’est qu’il fasse le tout pour leur bien-être», a mentionné Alexandra Landry. Une soirée de partage culturel, avec notamment séance de photos et d’autographes aura lieu samedi à l’école Teueikan de Mingan.