Havre-Saint-Pierre entreprend la révision de sa structure organisationnelle et de ses services

Havre-Saint-Pierre entreprend la révision de sa structure organisationnelle et de ses services

Crédit photo : archives

Le conseil municipal d’Havre-Saint-Pierre a revu à la hausse les tarifs du camping municipal pour l’été 2018. Il a aussi mandaté une firme-conseil pour réévaluer sa structure organisationnelle.

Le conseil municipal d’Havre-Saint-Pierre était réuni en séance ordinaire le mardi 3 avril. C’était la première séance ordinaire depuis la démission du maire Berchmans Boudreau et l’adoption des taux de taxation 2018.

Les élus ont adopté une résolution pour confier l’évaluation de la restructuration de la structure organisationnelle de la municipalité à une firme externe. Le contrat de 13 500 $ a été adjugé à Services Conseil Layran, l’entreprise de Laurent Imbeault.

Jimmy Flowers, maire suppléant d’Havre-Saint-Pierre, explique que M. Imbault a déjà travaillé avec Havre-Saint-Pierre relativement à l’embauche de certains employés et à la rédaction de définitions de tâches.

«Il connaît déjà assez bien notre structure, dit-il. Il ne partira pas de zéro.»

Le rapport final est attendu pour la fin juillet 2018.

Ajustement des tarifs du camping

Lors de la séance extraordinaire du 21 mars, les élus Jimmy Flowers, Sylvain Cormier, Marie-Ève Thériault et Charlotte Cormier avaient annoncé vouloir réviser les dépenses et les revenus découlant des services à la population. Ils ont posé un premier acte en ce sens mardi en haussant les tarifs du camping municipal.

Le coût d’un site saisonnier local avec service passera de 350 $ à 650 $ (+ 86 %). Le coût d’un site saisonnier local sans service bondit quant à lui de 300 à 500 $ (+ 67 %).

Les utilisateurs à la nuitée subiront des hausses plus modestes. Le site avec service passe à 33 $ (+ 18 %) et le site sans service à 27 $ (+ 8 %).

«Ça faisait déjà plus de 11 ans qu’on n’avait pas touché aux tarifs du camping, justifie Jimmy Flowers. On s’est ajusté un peu. On est déjà beaucoup en bas de la moyenne des autres campings similaires aux nôtres.»

Utilisateur-payeur

Cet effort s’inscrit dans une démarche globale de l’administration municipale pour revoir chaque service.

«On est vraiment en mode révision de tout ce qui touche aux services de la municipalité, explique Jimmy Flowers. À l’interne, c’est quelque chose qu’on travaille déjà.»

Ce réajustement tarifaire immédiat vise à résorber le déficit annuel de 20 000 $ du camping municipal.

«On s’oriente vers l’utilisateur-payeur un peu plus, précise le maire suppléant. C’est un peu ça le camping, [on veut] que ça fasse leurs frais. Ça ne peut pas être de même pour tous les départements, mais c’est à réviser.»

D’autres hausses de tarifs ne sont pas à exclure pour les années futures.

Le camping municipal du Havre offre un total de 86 emplacements pour tentes, roulottes et motorisés.

Réponses dans le bulletin municipal

La séance du conseil s’est déroulée dans le calme et sans la fébrilité des derniers mois. Les citoyens avaient néanmoins encore beaucoup de questions à poser aux élus.

La directrice générale d’Havre-Saint-Pierre, Meggie Richard, a indiqué en période des questions que le prochain bulletin municipal est en préparation. La municipalité y répondra à toutes les questions d’intérêt public formulées par les citoyens depuis le début de l’année en lien avec la crise du budget.