Un groupe d’entrepreneurs appuie la candidature de Russel Tremblay

Un groupe d’entrepreneurs appuie la candidature de Russel Tremblay

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Un regroupement formé d’entrepreneurs de Sept-Îles  affirme soutenir la candidature de Russel Tremblay à la mairie de Sept-Îles.

Le groupe formé de 35 représentants d’entreprises a d’emblée assuré qu’il n’était pas issu d’une initiative de la Chambre de commerce, ou d’une équipe politique.

Les entrepreneurs reprochent au maire sortant «d’avoir abandonné».

«On écoute, on consulte et on écoute», a lancé le porte-parole du groupe, Langis St-Gelais, pour caricaturer Réjean Porlier.

Celui qui est à la tête de l’entreprise Pavage Béton TC a rappelé l’époque des débuts de l’aluminerie Alouette.

«Dans le temps d’Alouette, tout le monde s’est mobilisé, on travaillait tous (les gens d’affaires) dans le même sens. Aujourd’hui, on se fait rire de nous car on est pas pro-actif», a-t-il déploré.

Le groupe dit vouloir envoyer un message clair aux leaders nationaux, lors du scrutin de l’élection municipal.

«On nous dit que Sept-Îles n’est plus une ville minière, pour nous, le message est clair : le 5 novembre, il faut voter Russel Tremblay», a dit M. St-Gelais.

Réjean Porlier réagit

En soirée, le maire sortant Réjean Porlier a réagi à cette sortie des entrepreneurs dans une publication Facebook.

« Il n’y a qu’un seul verdict auquel j’accorderai de l’importance et c’est celui de la population. Cette population est à même de comprendre que le mandat qui s’achève, s’est déroulé dans une période de ralentissement économique impossible à éviter, peu importe l’équipe en place. Une période où le fer est passée de $180 à $40 la tonne, ce qui a entraîné la fermeture de Cliffs », a-t-il écrit.

Réjean Porlier a rappelé le passage de huit ans de son adversaire Russel Tremblay à la Corporation Développement économique Sept-Îles, en y questionnant ses réalisations.

« De mon côté, je n’ai pas attendu les miracles, j’ai travaillé à la relance de l’économie et à l’amorce d’une démarche entrepreneuriale. Curieusement, on ne semble pas vouloir parler du démarrage de Bloom qui va profiter d’une Pointe-Noire désenclavée, principal obstacle au développement identifié à mon arrivée il y a 4 ans. Mes détracteurs ne voient-ils pas qu’ils seront les premiers à bénéficier de cette relance amorcée? », a publié le maire sortant.

Avec Emy-Jane Déry