La Grippe: Une ligue d’improvisation jeunesse voit le jour

La Grippe: Une ligue d’improvisation jeunesse voit le jour

Accompagnés de membres de la LIS, 18 jeunes de 12 à 17 ans ont la chance d’évoluer au sein de quatre équipes dans la nouvelle ligue d’improvisation jeunesse, La Grippe qui vient à peine d'entamer sa toute première saison. (Photo : Courtoisie)

Crédit photo : Courtoisie

Sept-Îles – L’art de l’improvisation est désormais accessible aux jeunes de 12 à 17 ans à la suite de la fondation de la ligue d’improvisation jeunesse, La Grippe. Parrainée par la Ligue d’improvisation de Sept-Îles (LIS), elle leur offre la possibilité de laisser libre cours à leur imagination et de socialiser avec des pairs qui partagent une passion commune pour l’improvisation.     

La création de cette ligue d’improvisation jeunesse découle d’un intérêt accru exprimé par les jeunes à l’égard de ce mode d’expression artistique au cours des dernières années. «On y songeait depuis longtemps. Le travail s’est intensifié l’été dernier. Il y avait toute une logistique à mettre en place. Le «timing» était bon. J’ai poussé très fort pour que ce projet devienne réalité. Je n’étais pas seul à y croire», insiste l’un des responsables, Frédéric Chambers.

Dès le départ, ces jeunes provenant des trois écoles secondaires de Sept-Îles ont su faire preuve d’une remarquable aisance sur scène. «En toute honnêteté, on n’a pas eu beaucoup de travail à faire avec eux. Ils étaient partants pour relever tous les défis qu’on leur proposait. Ils font preuve d’une imagination débordante. Ils maîtrisent déjà assez bien les bases de l’improvisation. Dès le premier atelier, j’ai été surpris par leur calibre de jeu», lance-t-il.

Des liens se tissent

Le fait qu’ils proviennent de trois établissements scolaires différents est plutôt perçu par ces jeunes comme un avantage en soi. «Jusqu’à maintenant, ils n’en retirent que du positif. Ça les oblige à devoir sortir de leur zone de confort, ajoute-t-il. Ils doivent s’adapter et apprendre à connaître les nouveaux partenaires de jeu. Ils nous disent qu’ils trouvent ça très stimulant. De plus, on constate que le contact s’établit facilement entre eux. Il faut dire qu’ils partagent une passion commune pour l’improvisation.»

Lors de la création des quatre équipes pour cette première saison, M. Chambers a accordé une très grande importance au fait qu’elles soient de même calibre. «Pour que les équipes soient balancées, nous devions automatiquement mélanger les groupes d’âge. Ça permet un transfert des connaissances. À tout le moins, ça le facilite, indique-t-il. On souhaite avant tout que ces jeunes puissent conserver cet intérêt pour l’improvisation. On veut qu’ils puissent conserver un souvenir plus que positif de leur expérience avec nous», affirme-t-il.

Les prochains matchs de La Grippe auront lieu le 18 février, les 11 et 25 mars, le 1er avril et le 6 mai à 19h au petit théâtre du Centre socio-récréatif de Sept-Îles. Une saison qui comporte également la présentation d’un match au cours duquel ces jeunes auront la chance d’affronter de manière amicale des joueurs de la LIS, le 20 avril. À cela s’ajoutent plusieurs ateliers pour parfaire leurs connaissances.