Geneviève Martin ajoute une corde à son arc

Geneviève Martin ajoute une corde à son arc

Par le lancement de «Edgar et la Plume d’Or», Geneviève Martin n’hésite pas à dire qu’elle réalise un très grand rêve par la concrétisation de ce projet qui lui tenait visiblement à cœur.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Aux multiples talents, Geneviève Martin s’apprête à lancer le livre pour enfants «Edgar et la Plume d’Or» lors de la prochaine édition du Festival des Hivernants, le 5 mars. La réalisation d’un projet sur lequel elle travaille depuis plusieurs mois et qui lui tient grandement à cœur.

Une idée que Geneviève Martin avait en tête depuis longtemps. «Je carbure toujours aux défis. J’aime mener de front divers projets. Le décès de la cinéaste Myriam Caron m’a beaucoup affectée. C’est venu toucher une corde personnelle. En contact avec son univers, j’ai pris conscience qu’on ne parlait pas suffisamment de la Côte-Nord. J’ai eu envie de remédier à la situation par la rédaction de ce livre jeunesse», précise-t-elle.

La Côte-Nord à l’honneur

Dans ce livre où les jeunes seront appelés à suivre l’histoire d’un renard qui parcourt la Côte-Nord, l’auteure trouvait opportun de nommer des lieux et de fournir aux lecteurs des données éducatives. «Ça ne s’adresse pas uniquement aux gens de la Côte-Nord. Ça peut être un bel outil d’information sur le plan touristique. J’ai choisi le renard, car c’est un animal curieux. Il est dynamique, soutient-elle. Même si c’est bref, je voulais toucher à tout. C’est un défi de le faire en seulement 16 pages.»

Un heureux hasard faisant en sorte que le renard est aussi l’emblème du Festival des Hivernants. «Au moment où j’ai commencé à travailler sur ce projet, je l’ignorais complètement. Pour moi, C’est un très beau concours de circonstances, souligne-t-elle. Je pouvais difficilement imaginer un meilleur scénario. Le destin a joué en ma faveur.»

Un investissement colossal

La concrétisation du projet qui a accaparé beaucoup de son temps en décembre et janvier. «Ç’a été très prenant dans son ensemble. En l’écrivant et en l’illustrant, j’ai ressenti une très agréable fatigue. J’avais le cerveau qui bouillonnait d’idées. C’est ce qui m’a donné envie de continuer. Je voulais que les images concordent avec le texte. Je peux vous assurer qu’il n’y a là aucune subtilité. C’est accessible à tous les enfants et c’est ce que je voulais», affirme-t-elle.

Auparavant propriétaire de Nano Communications, elle a souvent mis son talent créatif au service des autres à titre d’infographiste. Cette fois-ci, elle a décidé de le faire pour elle-même. C’est ce qui l’amène à publier ce livre à compte d’auteur. Pour l’aider à réaliser ce projet, elle a obtenu un soutien financier de l’Entente de développement culturel de la Ville de Sept-Îles qui découle d’un partenariat établi entre la municipalité, l’Aluminerie Alouette et le ministère de la Culture et des Communications.

Activité de lancement

L’activité de lancement de «Edgar et la Plume d’Or» aura lieu le 5 mars à 13h au Vieux-Poste de Sept-Îles. Pour l’occasion, Geneviève Martin effectuera la lecture de ce livre pour enfants aux jeunes et à leurs parents qui répondront à l’invitation. Elle se fera également un plaisir d’aller à la rencontre des gens le 8 mars au Bureau en gros pour en vendre certains exemplaires et ne cache pas son intérêt à participer à la prochaine édition du Salon du livre de la Côte-Nord, mais elle ne peut rien dévoiler pour l’instant.