Forum touristique : les intervenants de la région répondent présents

Forum touristique : les intervenants de la région répondent présents

Plus d’une soixantaine de personnes concernées par l’enjeu du développement touristique en Minganie ont participé au Forum touristique de la région le 8 février dernier. Pendant une journée, ils ont pu assister à des conférences et des discussions portant sur différentes facettes du développement de ce secteur.

Le forum était le point culminant de la démarche de consultation régionale tenue au cours de la dernière année, qui se voulait une façon de cibler les priorités en termes de développement touristique.

Avec l’aide du consultant François Digué, les intervenants présents ont établi un objectif clair : augmenter de 15% le nombre de visiteurs d’ici 2020 en Minganie.

Six pistes de développement ont été formulées, dans le but d’atteindre l’objectif ultime.

«L’une des pistes apportées est de mettre sur pied un réseau de panneaux indicateurs présents dans chaque communauté et conformes les uns aux autres, qui permettrait aux touristes d’identifier rapidement les infrastructures touristiques», explique le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël.

Conférences

Le Forum a débuté avec un retour sur la table ad hoc en tourisme, suivi de discussions sur le développement touristique de la MRC de la Minganie. Par la suite une discussion a été amorcée sur l’implication de la MRC, des municipalités et des communautés de la Minganie.

Sur l’heure du dîner, les participants ont assisté à la conférence «Tirer profit des technologies et des réseaux sociaux en tourisme» de Mme Édith Jolicoeur.

Des interventions ont également été menées sur les croisières internationales, ainsi que sur les formations disponibles dans le domaine du tourisme.

Une invitée de marque

Un intervenant du forum représentant la Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord, Jonathan Blais, s’est dit impressionné par la conférence de Michelle Blanc, qui clôturait la journée.

L’experte en marketing web a souligné l’importance pour la région de se mettre dans la peau du touriste. «Elle nous a fait réaliser que les gens de la Minganie sont tellement habitués aux beautés du coin, que l’on ne s’en rend même plus compte. On ne prend donc pas assez le temps de parler des choses, qui pour nous, sont ordinaires, mais qui sont extraordinaires pour les touristes», avoue l’agent de développement.

Une nuit de plus

Le préfet a aussi profité de l’occasion pour révéler une statistique importante.

«Si chaque touriste québécois couchait une nuitée de plus dans la province annuellement, cela représenterait 3 milliards de plus. Il est donc important de trouver des façons de garder nos touristes le plus longtemps possible», fait-il remarquer.

Luc Noël confirme qu’un rapport étalant l’application des pistes de développement et des priorités devrait être déposé à la MRC, en mars. Il évoque même la possibilité d’engager un coordonnateur pour en assurer la mise en œuvre.

«En tant que nouvelle région touristique, ça nous prend quelqu’un pour uniformiser notre démarche», pense-t-il.