Floyd Memory: Un répertoire musical marquant revit sur scène

Floyd Memory: Un répertoire musical marquant revit sur scène

Le spectacle de Floyd Memory s’annonce sous le signe de la nostalgie.

Crédit photo : Courtoisie

Fondée en 2012, la formation Floyd Memory cherche à reproduire sur scène le plus fidèlement possible le répertoire de Pink Floyd, un groupe au succès incontestable. Des chansons dont les gens ont toujours autant de plaisir à entendre, car elles leur remémorent de très beaux souvenirs.

Ce défi de précision est l’un des éléments qui a incité les neuf musiciens à se réunir sur scène pour la présentation d’un spectacle hommage à Pink Floyd. «C’est en soi une musique assez difficile à reproduire. Il y a là un aspect très technique. Les fans de ce groupe aiment entendre une reproduction assez fidèle. C’est ce qui nous amène à faire ces chansons dans leur intégralité tout en y apportant notre touche. Une énergie qui nous est propre», avance le chanteur et bassiste de Floyd Memory, Gabriel Cousineau.  

Dans ce spectacle à grand déploiement, qui a fait l’objet de plus de 40 représentations jusqu’à maintenant, l’emphase est mise sur les chansons marquantes de ce groupe légendaire. «On s’intéresse ici à leur plus grand succès et non pas aux chansons plus obscures de son répertoire. On en suit son évolution, insiste-t-il. On le fait surtout pour garder le spectacle actif et intéressant. On rend tout ça animé en utilisant un bon bagage de matériel audio et vidéo.»

Une expérience marquante

Ce groupe hommage à Pink Floyd est le seul au Canada à être monté sur scène avec l’une de ses choristes originales, Durga McBroom. «On est le seul groupe canadien à l’avoir reçu. On a passé une entrevue avec elle et elle nous a choisis, relate-t-il. Je vois ça aujourd’hui comme une belle marque de confiance de sa part. Ç’a été pour nous un réel plaisir de partager la scène avec elle. Elle s’est montrée très généreuse à notre endroit, et ça, nous l’apprécions grandement.»

Selon M. Cousineau, il n’est pas nécessaire d’être un fan de Pink Floyd pour apprécier ce spectacle. «Même les gens qui sont moins familiers avec le répertoire de ce groupe vont reconnaître certaines chansons. Ce répertoire a rejoint plusieurs générations. Le public de Pink Floyd se renouvelle constamment. On le voit à chacun de nos spectacles. Ces gens nous disent que ces grands classiques leur remémorent de très bons souvenirs», conclut-il.  

La formation Floyd Memory se produira à deux reprises sur la Côte-Nord, soit le 29 septembre à la Salle Jean-Marc-Dion de Sept-Îles et le lendemain au Centre des arts de Baie-Comeau. Un spectacle d’envergure qui fait appel à de nombreux effets spéciaux, autant sonores que visuels. Pour obtenir plus d’informations à cet égard, il suffit de se rendre au www.floydmemory.com.