Festival Innu Nikamu: Un rassemblement musical réussi

Festival Innu Nikamu: Un rassemblement musical réussi

Le spectacle de clôture du Festival Innu Nikamu mettait en vedette Florent Vollant et une belle pléiade d'artistes-invités.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Environ 10 000 personnes ont pris part à la 33e édition du Festival Innu Nikamu qui s’est terminé le 6 août par la présentation d’un spectacle mettant en vedette Florent Vollant et des artistes invités surprise. Un résultat qui correspond aux attentes de son comité organisateur.

Directeur de cet important rassemblement musical, Réginald Vollant n’a que du bon à dire sur le déroulement de cette 33e édition. «On a eu du très beau temps pour les trois premières journées, même si le soleil n’a pas été réellement au rendez-vous. Les gens étaient plus nombreux qu’à l’habitude sur le site. Le makushan (repas traditionnel) du dimanche a attiré beaucoup de gens, malgré la pluie», souligne-t-il.

Même si ce résultat représente une importante baisse de l’assistance par rapport à son édition précédente, le comité organisateur demeure très satisfait de la réponse de la population. Il faut rappeler que le festival de l’an passé avait pour tête d’affiche Simple Plan. «On a fait de notre mieux. On sait que la température a eu une incidence sur la participation. Je crois sincèrement qu’on a ici atteint une très belle maturité.»

Pour l’aider à obtenir un plus grand financement public, les festivaliers ont eu à répondre à un sondage. «On a récolté des données qui sont compilées par une firme de l’extérieur. Ça nous permettra de mieux cibler notre public, indique-t-il. À tout le moins, d’en connaître sa provenance. On ne peut que sortir gagnant d’une telle démarche. Ça vient démontrer notre légitimité. Ça nous donne des outils pour mieux se vendre», déclare-t-il.

Une formule gagnante

Une programmation musicale qui a plu aux festivaliers, en raison de sa très grande diversité. Présenté lors de la soirée d’ouverture du festival, le spectacle «Chansons rassembleuses» mettant en vedette des élèves d’un camp musical réalisé en collaboration avec le Festival de la chanson de Petite-Vallée en constitue l’un des éléments forts.

Un véritable travail d’équipe qui semble porter fruit. «Pour l’élaboration de la programmation, on y met tous notre grain de sel. On y va aussi avec la disponibilité des artistes. Je sais que les gens y ont fait de très belles découvertes. De plus, certains artistes sont venus nous rendre visite simplement pour s’en imprégner», lance-t-il.

Le comité organisateur entend se remettre au travail rapidement pour l’organisation de sa 34e édition. «La formule est là. On ne dit pas non à de gros noms. On reste ouverte à cette possibilité, insiste-t-il. La seule chose que l’on souhaite, c’est d’en arriver à maintenir une programmation musicale autochtone et non-autochtone diversifiée. Selon nous, elle est là la clé du succès de cet événement.