Festival de la Famille: achalandage à la hausse

Festival de la Famille: achalandage à la hausse

Les activités familiales ont encore une fois réussi a suscité beaucoup d’intérêt au Festival de la Famille.

Crédit photo : Lison Cormier

La 19e édition du Festival de la Famille s’est terminée le 23 juillet sur une note assez positive puisque l’achalandage est légèrement plus élevé qu’en 2016. En effet, son comité organisateur estime que plus de 5 000 personnes ont pris part aux festivités.  La plupart ont souligné la diversité de sa programmation comme étant l’un de ses points forts.

Le président de son comité organisateur, Rock Boudreau, est visiblement ravi de la participation obtenue. «Avec les mauvaises nouvelles que nous avons eues sur le plan économique, on avait besoin de s’amuser, de se changer les idées. Je considère que c’est réussi. On est un petit festival, mais pour nous c’est l’événement de l’année», indique-t-il.

Comme auparavant, cette 19e édition qui comporte plusieurs moments forts. «Les feux d’artifice ont été les plus beaux auxquels j’ai assisté depuis un bon moment. Les spectacles en soirée ont été très courus. Il y en avait pour tous les goûts. Les gens ont réellement apprécié cette diversité, remarque-t-il. Sans aucune hésitation, la soirée des années 80-90 figure parmi les activités les plus populaires.»

Cette combinaison d’activités sportives et culturelles semble être l’un des éléments qui plaisent véritablement à la population. «Depuis sept à huit ans, on intègre des activités sportives au festival. Ce sont d’autres personnes qui en sont responsables. On leur fournit le matériel nécessaire. C’est un volet très apprécié. Le tournoi de volleyball a affiché complet. On a dû refuser certaines équipes. C’est un heureux problème auquel on tente de remédier.»

Un seul bémol

La conjoncture économique donne toutefois un peu de fil à retordre à ses organisateurs. «Même si les gens étaient plus nombreux sur le site, ils ont pour la plupart moins dépensé, constate-t-il. C’est relié directement au contexte économique. Cependant, nous ne sommes pas inquiets. Nous ne craignons pas pour autant un déficit, mais il n’y aura pas de surplus sur le plan budgétaire.»

En préparation pour sa 20e édition en 2018, le comité organisateur ne peut rien dévoiler pour le moment. «On travaille déjà là-dessus depuis un bon moment. On veut s’assurer que cette année anniversaire soit soulignée en grand comme il se doit. On entend aussi apporter un certain vent de renouveau au festival. Tous nos efforts vont dans ce sens», lance-t-il.