Évasion à la yourte

Évasion à la yourte

L’équipe du Canal Évasion a séjourné à la yourte de la Base de plein air Les Goélands pendant leur tournage.

Crédit photo : Martin Duval

Une équipe de tournage du Canal Évasion s’est rendue à la Base de plein air Les Goélands la fin de semaine dernière (17 et 18 mars) pour tourner une émission sur le tourisme d’hiver. L’équipe de la base leur a fait vivre l’expérience de la yourte en pleine nature.

Dans l’émission «Des routes et nous au Québec», diffusée au Canal Évasion, deux reporters partent avec leur roulotte à la découverte de 12 régions touristiques, à la recherche d’expériences qui «dépassent les clichés». Ils ont fait le tour de la Côte-Nord dernièrement dans le cadre d’un épisode sur le tourisme hivernal.

Un segment a d’ailleurs été tourné à la Base de plein air Les Goélands de Port-Cartier. «On tenait l’événement Village famille pendant que l’équipe de tournage était là, il y avait donc pas mal d’activités. Ils ont d’ailleurs pu profiter des festivités pour filmer leur expérience en traineaux à chiens», explique Marc Gauvreau, le directeur du site de plein air. «Je sais qu’ils sont allés parcourir quelques sentiers en motoneiges et qu’ils étaient aussi de passage à la Station récréotouristique Gallix. En ce qui nous concerne, on leur a surtout fait vivre l’expérience de la yourte. C’est un incontournable», convient-il.

Camping rustique

Située dans la baie des îles de mai, à 2,7 kilomètres du bâtiment principal de la base de plein air, la yourte se trouve isolée de toute activité humaine. «La chaleur de son poêle à bois, le confort de ses aménagements, son aire de pique-nique et sa vue imprenable sur la mer en font le refuge idéal pour un moment de détente», mentionne-t-on sur le site web de la Base de plein air Les Goélands.

Le directeur de l’endroit indique que c’est principalement sur l’expérience d’un séjour dans la yourte que le reportage sera axé. «Ce qui ressort d’un séjour sur place, c’est la tranquillité, le ressourcement, la sainte-paix bref! C’est ce que l’équipe de tournage a eu l’opportunité de vivre», affirme-t-il. Accessible seulement en raquettes ou en ski de fond, on peut y séjourner d’une nuit à une semaine spécifie M. Gauvreau. «C’est selon la demande du client.»

L’émission sera diffusée au Canal Évasion à l’automne prochain ou au début de l’année 2019 précise M. Gauvreau, qui affirme avoir bien aimé l’expérience. «J’ai vraiment apprécié, il faut dire que je n’en suis pas à ma première expérience de tournage par contre.»