Éditions Contes et Pinceaux: Deux Nord-Côtières s’invitent dans le milieu littéraire

Éditions Contes et Pinceaux: Deux Nord-Côtières s’invitent dans le milieu littéraire

Isabelle Roy et Nathalie Caron reviennent gonflées à bloc de leur première participation au Salon du livre de la Côte-Nord durant laquelle le Prix Coup de cœur nord-côtier leur a été attribué.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Avec douze contes illustrés en main, Isabelle Roy et Nathalie Caron se sont décidées à fonder leur propre maison d’édition «Éditions Contes et Pinceaux» en 2016. Appréciée des visiteurs au Salon du livre de la Côte-Nord, leur première participation à cette grande fête de la littérature n’est pas passée inaperçue.   

Amies de longue date, Isabelle Roy et Nathalie Caron ont débuté la rédaction d’un premier conte pour enfants en 2013. «On a commencé avec une histoire. Alors que le texte n’était pas terminé, on avait déjà une autre idée en tête. On se promenait l’une à l’autre les textes pour les finaliser. Ça s’est toujours fait ainsi. On n’a pas cherché à comprendre pourquoi», lance Mme Roy.

Encore aujourd’hui, elles ne se mettent aucune pression quant au temps à accorder à ce loisir qui occupe une place de plus en plus grande dans leur vie personnelle. «On discute toujours du thème ensemble. On trouve l’animal qui y correspond, enchaîne Mme Roy. Chaque guide a sa propre personnalité. Une fois qu’on a formé la structure de base de l’histoire à deux, on part chacune de notre côté pour le texte et les illustrations.»

Le conte pour enfants s’est imposé à ces deux Nord-Côtières en raison de la large place qu’il accorde à l’imaginaire. «On a toujours été entouré d’enfants. Le choix s’est fait naturellement. On voulait trouver des thèmes pour les rejoindre. On voulait aussi s’assurer de véhiculer des valeurs positives dans nos contes, renchérit Nathalie Caron. Pour nous, c’était primordial. On en a fait notre cheval de bataille.»

Une expérience marquante

À leur première participation au Salon du livre, elles ne retirent que du positif de cette expérience. «On a vécu cela à plein. On a rencontré des gens tout le week-end. Ils se sont montrés très généreux. Nous n’avons reçu que des bons commentaires. On voulait être là à la cérémonie de clôture, mais il y avait encore des gens à notre kiosque. On est venu nous chercher pour recevoir un prix sur la scène principale. Quel moment inoubliable!», affirme Isabelle Roy.

Un prix décerné par le public qui découle de la belle énergie qu’elles ont eue tout au long de cette fête de la littérature. «On était tellement heureuse d’en être rendue là. C’était pour nous la réalisation d’un rêve. Au départ, on le faisait uniquement par plaisir, indique Mme Caron. Depuis le début, nous sommes allées de surprise en surprise. Quand on en était rendu à 12, on l’a fait lire et les gens nous ont dit que l’on ne devait pas laisser ça sur les tablettes.»

Un élan créatif

Les commentaires reçus par les gens étant l’un des éléments qui encouragent fortement les auteures à poursuivre dans cette voie. «On les sentait curieux. L’intérêt était là pour notre travail et ça nous a fait chaud au cœur, ajoute Nathalie Caron. Ça nous a démontré que ce qu’on faisait avait une réelle valeur, même si on n’en a jamais douté. C’est venu confirmer qu’on avait raison de persévérer.»

Très satisfaites de cette aventure, elles ont maintenant l’énergie d’aller de l’avant avec d’autres contes qui se dérouleront sur une nouvelle planète. «On avait envie de changement. On n’en promet pas 12 autres. Encore une fois, on y va de surprise en surprise. On laisse notre imagination nous guider», conclut Isabelle Roy.

Les 12 contes illustrés sont en vente dans les deux librairies de Sept-Îles. Ils sont aussi disponibles pour consultation à la bibliothèque Louis-Ange-Santerre. Les auteures peuvent être jointes à partir de la page Facebook des Éditions Contes et Pinceaux ou par courriel au contesetpinceaux@cgocable.ca. Une boutique en ligne devrait voir le jour dans un proche avenir.