École Dominique-Savio: Quatre romans lancés simultanément

École Dominique-Savio: Quatre romans lancés simultanément

On voit ici les auteurs des quatre romans qui se sont écoulés à 470 copies jusqu’à maintenant.

Crédit photo : Courtoisie

Après plusieurs mois de travail, Chloé Bélanger, Lukasi Ménard, Amy Bouchard et Dereck Bezeau de l’école Dominique-Savio de Rivière-Pentecôte ont dévoilé, le 25 mai, quatre romans bien distincts. Un travail rigoureux d’écriture qu’ils ont mené à bon port grâce au soutien constant de leur enseignante, Nancy Pageau.

Au début de l’année scolaire, Nancy Pageau ignorait que ce projet littéraire allait prendre une telle ampleur. «À la base, je voulais qu’on fasse un roman pour travailler la qualité de leur français. Par l’écriture d’un roman, ils ont la chance de retravailler sur un même texte à plusieurs reprises, ce qu’ils ne font pas dans d’autres circonstances. Je suis la première surprise qu’on ait réussi à en vendre 470 copies jusqu’à maintenant. C’est un succès inespéré», lance-t-elle.

Un exercice formateur qui a contribué à semer un plus grand intérêt pour l’écriture chez ces jeunes. «Les élèves ont tous fait d’immenses progrès au cours de l’année scolaire. Ils arrivent aujourd’hui à rédiger des paragraphes plus complets. Ils adoptent de meilleures structures de phrases, remarque-t-elle. Ils se sont pleinement investis dans ce projet. Cela ne fait aucun doute.»

Cette enseignante ne retire uniquement que du positif de son expérience, même si cela a représenté un investissement qui dépasse largement le cadre de ses fonctions professionnelles. «J’y ai consacré de nombreuses heures. J’ai eu à faire la mise en page de chacun de ces quatre romans, précise-t-elle. C’était un agréable défi à relever. Je suis très satisfaite du résultat obtenu», affirme-t-elle.

Un acteur important
Pour en réaliser les illustrations de ces quatre romans, elle a choisi de recourir au service de Stefy artiste-peintre, de son vrai nom Stéphanie Perron-Plouffe. «Je l’ai rencontré à un salon des artisans. Je suis très heureuse qu’elle ait accepté de s’associer au projet et de le faire à moindre coût, indique-t-elle. Je lui en suis grandement reconnaissante. Elle a fait un excellent travail.»