École de hockey: Un défi réussi pour les nouveaux directeurs

École de hockey: Un défi réussi pour les nouveaux directeurs

L'équipe d'entraineurs de la 32e édition de l'EHCDD.

Crédit photo : Courtoisie

 

 Les nouveaux directeurs de l’école de hockey Carbonneau-Duchesne-Dyhkuis (EHCDD), Alexandre Thibault et Tommy Lapierre, ont assuré avec brio la tenue de la 34e édition qui se déroulait du 23 au 29 juillet. Au total, 113 jeunes ont pris part à cette semaine dédiée à la pratique de notre sport national. Une première étape importante pour le jeune duo de directeurs qui amorce un véritable virage jeunesse.

Après avoir vécu une année de transition en 2016, c’est cette année qu’Alexandre Thibault et Tommy Lapierre ont réellement pris les commandes du camp de hockey estival de Sept-Îles. À la date limite d’inscription, le comité avait reçu seulement 40 formulaires d’inscription. Si la tenue de la semaine n’a jamais été remise en doute, la venue tardive de la plupart des inscriptions a imposé un petit casse-tête administratif aux organisateurs. 

«On espère toujours avoir un minimum de 100 jeunes. Cette année on ne pensait même pas dépasser 80», révèle le co-directeur, Alexandre Thibault, qui constate que plusieurs parents sont prêts à payer le montant compensatoire pour les inscriptions tardives. Le comité a même dû refuser plusieurs participants afin de respecter son ratio de sept enfants par moniteur.

Finalement, 113 jeunes auront confirmé leur présence pour la 34e édition de l’EHCDD. Ces hockeyeurs ont été répartis dans cinq groupes distincts soient le groupe de développement et les groupes de Power skating/shooting Junior A-B et élite. Le dernier groupe était formé de quinze gardiens de but.

ECHDD 2.0

Alexandre Thibault, 24 ans, et Tommy Lapierre, 20 ans, ont une idée bien précise de ce que devrait être une école de hockey. «Pour nous, c’est clair que ce n’est pas un terrain de jeux. C’est vraiment pour les passionnés de hockey. Le but c’est d’avoir du plaisir tout en véhiculant certaines valeurs telles que le respect, le travail d’équipe et l’éthique de travail», croit Thibault.

À l’image de ses directeurs, l’équipe d’entraineurs et de moniteurs a subi un véritable virage jeunesse puisque la plupart d’entre eux étaient des vingtenaires. Si le caractère jeune de son équipe a pu représenter un défi, Alexandre Thibault admet que celle-ci a été à la hauteur des attentes et qu’elle a gagné en crédibilité auprès des parents. «Notre équipe est beaucoup plus jeune que par les années précédentes. Malgré cela, on a eu de très bons commentaires des parents et de notre coach vétéran Jeff Marcoux qui encourage la démarche».

Autre changement majeur à l’EHCDD, la réduction presque totale du papier dans les efforts promotionnels et informationnels. «Avant, avec tous les envois de papier qu’il y avait à faire, ça faisait une grande quantité de travail. Cette année, presque tout s’est fait par courriel et l’année prochaine ça devrait l’être encore plus», assure l’agent de gestion du personnel-dotation de profession.

Innover

L’EHCDD n’entend par faire du «copier-coller» à chacune de ses éditions. Lapierre et Thibault souhaitent constamment renouveler les programmes hors glace et sur glace de leur école. Cette philosophie était facilement percevable avec la panoplie de matériel technologique et de modules de pratique utilisés durant les entrainements.

On peut déjà confirmer un retour en 2018 pour l’EHCDD. «On se doit d’offrir ça. Le développement des jeunes c’est important. Oui, il y en a qui aspirent à plus au niveau hockey, mais c’est aussi un endroit où sont véhiculées certaines valeurs. Ça serait dommage de contraindre les parents à faire plusieurs heures de route pour offrir cela à leurs enfants», pense celui qui a évolué pour le Dynamo Midget Espoir de Baie-Comeau.