Drogues : Ekuanitshit durcit aussi le ton

Drogues : Ekuanitshit durcit aussi le ton

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Après l’annonce jeudi de la création d’une escouade mixte antidrogue à Sept-Îles et l’intention d’exclure des revendeurs du territoire à Uashat mak Mani-Utenam voilà qu’Ekuanitshit (Mingan) durcit aussi le ton pour enrayer le fléau de la drogue dans la communauté.

Le conseil innu a publié une lettre lundi, signée par le chef Jean-Charles Piétacho, affirmant que «des actions seront posées» pour «le bien-être de (la) communauté et surtout pour la santé et sécurité (des) enfants et (des familles).» La bande à l’est de Sept-Îles prévient les vendeurs que s’ils ne cessent pas «immédiatement» leurs activités illégales, ils devront quitter la communauté.

Contrairement à Uashat, Ekuanitshit ne précise pas dans le document si le trafiquant doit avoir été reconnu coupable de l’infraction avant l’expulsion. Dans la même lettre, la bande recommande d’ailleurs à ceux aux prises avec des problèmes de toxicomanie d’aller chercher de l’aide dans les services communautaires. «Nous ne pouvons plus tolérer la vente de drogues (…) qui nous affecte tous d’une manière d’une autre».

La communauté dit mener une «campagne de non-violence» depuis plusieurs «décennies» et que «l’attitude» des revendeurs «ne reflète en rien (leur) objectif d’un mieux-être qu’(ils) cherchent comme solution». La décision du conseil serait en conformité avec les politiques et règlements administratifs contre la drogue.