Dragons : La Compagnie parmi les six finalistes

Dragons : La Compagnie parmi les six finalistes

Billy Dumas et Marie-Pier Johnson dans les futurs locaux de la microbrasserie La Compagnie

Crédit photo : Le Nord-Côtier

«On est tellement sur le bord d’aboutir qu’on s’est dit Go! Là c’est le temps!» – Billy Dumas, Microbrasserie La Compagnie.

Le concours entrepreneurial Les Dragons Sept-Rivières a annoncé les six finalistes qui présenteront leur projet au jury ainsi qu’au grand public le 22 mars prochain. Près de 10 000 $ seront remis en prix. Sur 15 projets reçus, le jury en a sélectionné six, mentionne Marilou Vanier, coordonnatrice du concours.

«On a reçu deux fois plus de projets que les autres années. Là, c’est comme si on avait reçu 15 CV et que six ont été retenus pour une entrevue», image-t-elle.

Parmi les six finalistes, on retrouve le projet de microbrasserie La Compagnie, de Billy Dumas, Marie-Pier Johnson et Martin Demassieux.

«Après une année de silence absolu», lance Billy Dumas à la blague.

La Compagnie s’est effectivement faite discrète depuis quelques mois.

«On s’est dit quand les gens réentendront parler de nous, ça sera parce que notre démarrage est entamé. On n’osait pas trop s’inscrire aux autres éditions des Dragons, on ne se sentait pas prêt comme on n’avait pas de local et tout ça. Mais là, on est tellement sur le bord d’aboutir qu’on s’est dit Go, c’est le temps!», explique-t-il.

Le jeune entrepreneur mentionne que le but n’est pas tant de gagner le concours, que de pouvoir faire du réseautage avec d’autres entreprises.

En pleine maturité

Billy Dumas explique que depuis un an, ils sont deux personnes à temps plein sur le financement et le démarrage. C’est un projet qui nécessite des investissements substantiels et le choix de l’emplacement devait se faire de manière stratégique, explique-t-il.

«Il nous fallait un local intéressant à offrir, dans un lieu qui représente bien Sept-Îles et qui cadre bien avec notre projet. On s’est donc orienté vers le bas de la ville. Le local est en pleine rénovation à l’heure actuelle.»

Le projet de microbrasserie a pris beaucoup de maturité. M. Dumas indique même avoir pris une tangente vers le tourisme et l’innovation.

«On a pris de la maturité et on a amené le projet un peu plus loin. On veut faire de la bière, c’est certain, mais innover en même temps», dit-il.

Côté innovation, La Compagnie prévoit entre autres valoriser ses «rejets environnementaux».

«Et touristiquement parlant, on travaille en ce moment à offrir quelque chose d’intéressant, une expérience pour ceux qui nous visitent à Sept-Îles.»

Une leçon d’histoire

Billy Dumas explique que La Compagnie sera une brasserie artisanale. «On va brasser sur place et consommer sur place. Nos produits seront valorisés à travers un salon de dégustation», dit-il.

Les bières en elles-mêmes exposeront l’histoire de Sept-Îles.

«On veut raconter l’histoire de notre région à travers nos produits, raconter l’industrialisation de la ville. Ça commence avec les chasseurs de baleines et les Norvégiens au début 1900. Ensuite, avec le moulin à pâte et papier et l’usine de Clarke City, IOC dans les années 50, etc.»

Dumas indique ne pas vouloir faire de La Compagnie la microbrasserie du Québec, mais bien celle de Sept-Îles.

«On va travailler avec des artisans locaux. Je peux vous dire qu’on a de beaux projets en vue avec des entreprises de la région. Ça va être assez innovateur, quelque chose qu’on ne voit pas souvent», déclare-t-il.

Les Dragons

Lors de la grande finale des Dragons Sept-Rivières, les neuf membres du jury devront aussi juger les projets du Renard Bleu, Fumeur en Nord, Aquanimaux, Int-elle et Studio Allegre. Ils seront d’abord notés sur l’originalité, leur compétence ainsi que sur la réponse à un besoin réel.

«Le jury regardera aussi si la clientèle cible est bien identifiée, si le promoteur connait bien son marché. Le montage financier sera observé, voir si c’est rentable», précise Marilou Vanier.

Elle rappelle que l’objectif du concours, une initiative du Carrefour jeunesse-emploi Duplessis, est de valoriser l’entrepreneuriat et de faire connaître les rouages du démarrage d’entreprise. Mme Vanier invite les intéressés à se procurer les billets pour l’évènement en ligne.