Double homicide : un rassemblement s’organise en la mémoire des victimes

Double homicide : un rassemblement s’organise en la mémoire des victimes

Des gens ont déposés des présents devant l'immeuble où s'est produit le drame lundi.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Un rassemblement en la mémoire des victimes du double homicide survenu lundi s’organise à Sept-Îles.

La communauté septilienne est ébranlée par le drame qui a coûté la vie à une femme de 25 ans et à une enfant de 2 ans et demi. Ronald Henry Tooma, 24 ans, a comparu en lien avec l’affaire, aujourd’hui, au palais de justice de Sept-Îles.

Un rassemblement est prévu vers 17h30, mardi, devant l’immeuble à logement de l’avenue Brochu où s’est produit le tragique événement. Une des organisatrices a expliqué qu’une envolée de ballons aura lieu. Des bulles seront aussi soufflées et des chandelles allumées.

«C’est une petite façon de montrer notre respect et notre profonde tristesse pour cette tragédie», a affirmé Shelby Charrette.

Mardi matin, des gens se sont aussi rendus déposer des fleurs et des peluches devant l’immeuble.

«Ce qui arrive, c’est déprimant. Je suis infirmière et j’ai une pensée pour les infirmières qui ont accueilli les gens à l’hôpital. Ça doit être quelque chose», a dit sur place une femme venue déposer un présent.

Une minute de silence

Lundi soir, une minute de silence a été observée en la mémoire des victimes lors de la séance publique du conseil municipal de Sept-Îles.

«Comment on fait face à ça ? Ce n’est pas quelque chose de commun qui nous arrive présentement. Je pense qu’un tel geste démontre beaucoup de désespoir», a dit le maire.

Du support à l’école

L’école primaire anglophone Flemming avait fermé ses portes hier en lien avec l’événement. Les cours réguliers ont repris mardi. La Commission scolaire Eastern Shores a indiqué par communiqué qu’elle coordonnait activement des services sociaux pour ses écoles de Sept-Îles pour «s’assurer que les élèves et le personnel soient supportés dans ces moments difficiles.»

Les écoles Flemming, Queen Elizabeth et le Centre d’éducation aux adultes Northem Lights sont concernées.

-Avec la collaboration de Mathieu Morasse