Deux autres jours de grève pour les CPE

Deux autres jours de grève pour les CPE

Crédit photo : Archives - Le Nord-Côtier

Les centres de la petite enfance (CPE) de la région affiliés à la CSN exerceront deux autres de leurs six journées de grève les 7 et 8 novembre prochain. C’est donc dire que les parents de 350 enfants de Sept-Îles devront deux jours de suite trouver une alternative au service offert par les éducatrices.

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS) de la CSN vendredi les deux journées de grève pour les travailleuses de 400 CPE qu’elle représente au Québec. «Bien que les pourparlers aient repris avec le ministère de la Famille et les associations d’employeurs à la suite de la première journée de grève, le 30 octobre dernier, (…) rien ne permet à l’heure actuelle de s’attendre, hors de tout doute, qu’une conclusion satisfaisante puisse survenir rapidement», a affirmé le FSSS.

Ces deux jours de grève pourraient cependant être annulés si «par hasard ou par miracle» un règlement survient entre-temps, a expliqué Réjean Bradley, conseiller syndical au Conseil central Côte-Nord de la CSN. Selon lui, s’il y a eu «certains avancements» à la table des négociations, «l’essentiel» n’a pas encore été réglé, notamment sur la question du régime de retraite.

Une grande manifestation nationale aura lieu devant l’Assemblée nationale à Québec le 8 novembre. À Sept-Îles, du piquetage aura lieu durant les deux jours devant le CPE Sous le bon toit de la rue de La Vérendrye de 9h à 13h.

Trois jours de grève auront été utilisés sur les six votées en septembre. C’est donc dire que les éducatrices pourront utiliser trois autres journées de grève si la mésentente persiste à la table de négociation.