Démission d’Yves Bolduc : L’arrivée de Pierre Arcand saluée

Démission d’Yves Bolduc : L’arrivée de Pierre Arcand saluée

Au lendemain de la démission d’Yves Bolduc, la Côte-Nord salue la nomination de Pierre Arcand à titre de ministre responsable de la région. L’homme politique déjà ministre de l’Énergie et des ressources naturelles, mais aussi responsable du Plan Nord, connait bien les enjeux de la région, assure le milieu économique et politique.

«Il (Pierre Arcand) est bien au courant de nombreux dossiers vitaux pour l’avenir de la Côte-Nord», a réagi la députée de Duplessis, Lorraine Richard, qui dit apprécier «sa façon de travailler». La péquiste le somme d’ailleurs de «ne pas perdre de temps» et de se mettre au travail pour la région.

Il faut rappeler que la Côte-Nord jongle avec un cycle baissier du marché du fer, qui a notamment entraîné la fermeture de la mine du lac Bloom à Fermont, une décision qui s’est traduite par la perte de 600 emplois. Pour la Chambre de commerce de Sept-Îles, son arrivée démontre même le «réel intérêt» du premier ministre, Philippe Couillard, de relancer l’économie de la région.

«La Côte-Nord ne pouvait pas avoir de meilleur parrain dans le contexte actuel», a affirmé le président de la Chambre de commerce, Marc Brouillette, qui a eu l’occasion de rencontrer M. Arcand dans le cadre de la consultation sur le projet de loi 11 sur le Secrétariat du Plan Nord.

«Il démontre un grand intérêt envers le développement économique des régions. Il est à l’affût de nos problématiques et de nos propositions afin d’améliorer notre contexte. Le gouvernement a fait un très bon choix pour la Côte-Nord», a-t-il poursuivi.

Développement économique Sept-Îles s’est aussi réjoui de la nomination de Pierre Arcand. «Sans rien enlever à M. Bolduc, d’avoir un parrain qui contrôle aussi une bonne partie de ce qui se passe ici, c’est une bonne nouvelle», a expliqué le président de Développement économique Sept-Îles, Luc Dion.

(Photo: Parti libéral du Québec)