Défi Mamu – Alouette relevé pour les 104 participants… Mais mollets, genoux et cuisses recherchés!

Défi Mamu – Alouette relevé pour les 104 participants… Mais mollets, genoux et cuisses recherchés!

On court pour le Défi Mamu - Alouette, pour une réalisation personnelle, d'équipe, et aussi pour le Comptoir Alimentaire de Sept-Îles.

Crédit photo : Tony Thibault

Cette semaine, le téléphone pourrait certainement sonner chez les chiros, massothérapeutes et pour d’autres professionnels du domaine de la santé. Ou bien les sacs de glace et autres «remèdes» pour les douleurs, surtout celles au bas du corps, ont sûrement servi depuis samedi. La source : le Défi Mamu – Alouette, une course à relais de huit heures à laquelle pas moins de 104 personnes ont pris part sur la piste Guillaume Leblanc.

Les quelque cent participants, au rythme des kilomètres, des tours, à la course ou à la marche, au-delà de la douleur et de la fatigue, se sont certainement dit «mission accomplie», au terme de la journée du 20 août. Un défi réalisé pour soi, en équipe, mais aussi au profit du Comptoir Alimentaire de Sept-Îles.

Une photo de groupe au terme d'une journée d'efforts, de douleurs et de fierté.
Une photo de groupe au terme d’une journée d’efforts, de douleurs et de fierté.

L’événement; le Défi Mamu – Alouette, à l’instar des nombreuses occasions de course à pied dans la région, gagne en popularité. Cette deuxième édition a attiré 14 équipes (environ huit coureurs par équipe), soit trois de plus que l’an dernier.

«Ma satisfaction, c’est de voir les gens heureux. La course est une passion que je porte et que je veux partager», a souligné Roger Vachon, l’homme derrière cet événement. Contrairement au Marathon Mamu où il ne voit qu’au bon déroulement lors de sa tenue, pour le Défi Mamu – Alouette, il s’est permis une vingtaine de kilomètres. «C’est plaisant de pouvoir participer. C’est agréable à organiser et le vivre.»

Le grand manitou remercie Alouette comme partenaire de l’événement, mais également Karoline Gilbert «Elle embarque toujours dans mes projets.» Le montant remis au Comptoir Alimentaire devrait tourner autour de 3 000$, un montant similaire à l’an passé.