La Côte-Nord aura son centre de justice de proximité

La Côte-Nord aura son centre de justice de proximité

Palais de justice de Sept-Îles

Crédit photo : Archives - Le Nord-Côtier

La Côte-Nord aura son centre de justice de proximité au cours de l’année 2018, a promis le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, lundi à Baie-Comeau, au nom de la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.

Par Charlotte Paquet

Un tel centre offrira des services gratuits d’information juridique, de soutien et d’orientation, en personne et par téléphone.

Pour le moment, il est encore trop tôt pour déterminer dans quelle municipalité le nouveau service sera installé. Même si un seul centre est prévu pour l’immense territoire nord-côtier, M. Arcand n’élimine pas la possibilité d’un deuxième. « Il n’est pas exclu qu’on en ait deux, s’il y a des problèmes majeurs », a-t-il indiqué.

De son côté, le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, a bien l’intention de continuer les démarches pour l’implantation de deux centres, comme il l’a exigé il y a quelques semaines en compagnie de la porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice, Véronique Hivon.

Une deuxième unité d’hémodialyse dans la région

Le ministre Pierre Arcand a également profité de son passage à Baie-Comeau pour annoncer l’aménagement de quatre stations d’hémodialyse pouvant accueillir 16 patients dans la Manicouagan. Pour l’heure, les résidents de l’Ouest de la région devaient se rendre à Chicoutimi pour obtenir ces traitements. Sept-Îles à son unité d’hémodialyse depuis 2010.

«C’était un besoin absolument réel de la population, celle de l’ouest de la Côte-Nord», a souligné le ministre Arcand en notant les centaines de kilomètres que des gens doivent parcourir trois fois par semaine pour recevoir leurs traitements à Saguenay ou à Québec.

Le député Martin Ouellet mène des démarches en ce sens depuis un an et demi. Encore vendredi dernier, il a questionné à plusieurs reprises Pierre Arcand sur ce dossier en commission parlementaire, apprenant à ce moment que le ministre serait de passage à Baie-Comeau, lundi.

Avec Martin Bélanger