Corbeil et Maranda: la variété à son meilleur

Corbeil et Maranda: la variété à son meilleur

Jean-Marie Corbeil et François Maranda n’en sont pas à leur première arme dans le milieu de l’humour, mais ils en sont officiellement à leur début en tant que duo.

Crédit photo : Courtoisie

Lorsqu’ils ont décidé d’unir leur force pour former un duo, les humoristes Jean-Marie Corbeil et François Maranda désiraient s’éloigner du stand-up. Une formule utilisée par la plupart des humoristes en ce moment. Pour atteindre cet objectif, ils ont opté pour la présentation d’un spectacle de variétés dans lequel ils prennent un malin plaisir à se glisser dans la peau de différents personnages.

Au cours des 20 dernières années, ces deux humoristes se sont croisés à diverses reprises et avaient manifesté le désir de collaborer ensemble. Un souhait devenu réalité à la suite de la réalisation de trois capsules web qui n’ont jamais été mises en ligne. «C’est ce qui nous a donné envie d’écrire à 4 mains et d’aller de l’avant en formule duo. Je peux vous assurer que tout se fait dans le plaisir. On écrit assez vite et la chimie a rapidement opéré entre nous», lance Jean-Marie Corbeil.

Par la présentation de ce spectacle de variétés ayant pour titre «Naïf», M. Corbeil croit fermement que le duo arrivera plus facilement  à se démarquer dans le milieu de l’humour. «On est tous les deux sur scène du début à la fin, précise-t-il. On joue beaucoup de sketchs. Sylvain Marcel (comédien et metteur en scène de ce spectacle) a très bien su comprendre notre univers. On se complète bien. Lui fait des imitations. Moi, je n’en fais pas. Il est aussi un très bon comédien.»

Un surprenant et riche contenu

Les acolytes se sont mis la barre haute en acceptant de s’associer à une chorégraphe, Monique Vincent, pour l’un des numéros de ce spectacle qui met à l’honneur la danse irlandaise. À cela s’ajoute une autre performance avec des effets visuels que le duo a beaucoup de plaisir à présenter sur scène et qui s’accompagne de toute une logistique pour sa présentation.

Loin d’être aussi absurdes, ils réussissent à aborder différents sujets qui sont toujours d’actualité. «Tout se fait  sous le sceau de l’humour. On réussit à passer un message en provoquant de bons rires chez les spectateurs. On fait même un numéro féministe dans lequel on se glisse dans la peau de deux femmes. On dit des choses que des hommes ne diraient pas normalement et on est très satisfait du résultat obtenu», soulève-t-il.

Même s’il a déjà fait de la mise en scène, Jean-Marie Corbeil apprécie ce regard extérieur posé par Sylvain Marcel qu’il considère parfois confrontant. «On trouve normal de se questionner. Il s’est rapidement créé une belle synergie à trois, avance-t-il. Ça donne lieu à de riches discussions. Il en découle de très belles trouvailles.»

En plein contrôle

Dès le départ, les deux humoristes ont décidé de se partir leur propre boîte de production pour la présentation de ce spectacle. «On a bien su s’entourer. On trouvait important de le faire, voire essentiel. Il faut dire qu’au départ, on avait beaucoup de difficultés à expliquer ce que l’on fait. En effet, Naïf est une création totale. Ce sont tous de nouveaux numéros que l’on rode en spectacle depuis un an. On en a retranché certains, mais ils ne sont pas morts pour autant.»

Une décision qu’il ne regrette aucunement puisque ceci leur permet de sortir des sentiers battus. «Les choses seraient peut-être différentes, car aujourd’hui on arrive à très bien en parler. On voulait cependant éviter qu’il y ait de l’ingérence dans le travail de création. C’était l’une de nos grandes craintes. On a voulu mettre plusieurs formes d’art à contribution pour susciter des rires», explique-t-il.

L’art de faire rire les gens étant une tâche que ce duo prend très au sérieux. «On peut être drôle chez soi, mais ne pas arriver à l’être devant un public, insiste-t-il. On a eu à expérimenter plusieurs choses avant de se trouver. C’est tout à fait normal de passer par là. On a tous les deux notre casting respectif. Rien n’empêche qu’on s’amuse parfois à inverser les rôles et ça fonctionne aussi très bien.»

Le spectacle «Naïf» du duo humoristique Corbeil et Maranda sera présenté le 26 octobre au Café-théâtre Graffiti de Port-Cartier et le 27 octobre à l’Alternative, du 27, Place Lasalle à Baie-Comeau. Pour en suivre son parcours, il suffit de se rendre au www.corbeiletmaranda.ca.