Conflit de travail: Les paramédics privés de formation à Port-Cartier

Conflit de travail: Les paramédics privés de formation à Port-Cartier

Crédit photo : Courtoisie

Des paramédics de Port-Cartier se sont vus refuser l’accès à leurs formations obligatoires, hier, parce qu’ils ne portaient pas «l’uniforme régulier» requis, affirme la CSN qui représente ces travailleurs en conflit de travail depuis le mois de février.

Les 80 paramédics de la Côte-Nord exercent des «moyens de visibilité» dans le cadre de la renégociation de leur convention collective, échue depuis mars 2015. Ces travailleurs portent un «uniforme altéré» depuis plusieurs mois en guise de moyen de pression.

Selon la CSN, une «directive» provenant du ministère de la Santé a fait en sorte mardi matin que des paramédics de Port-Cartier n’ont pu assister à leurs formations obligatoires parce qu’il ne portait pas «l’uniforme régulier».

«Lorsque nous sommes en formation, nous sommes au travail. La preuve ultime, c’est qu’en cas d’urgence, nous devons nous tenir prêts à quitter la formation pour mener une intervention. Nous sommes tenus de porter, durant ces formations, le même uniforme qu’au travail. Or, notre uniforme, actuellement, nous l’avons altéré parce qu’on nous manque de respect en négociation», explique Samuel Bernier, président du Syndicat des paramédics de la Moyenne et Basse-Côte-Nord, affilié à la CSN.

«Si l’image que cela projette le choque (le ministre de la Santé, Gaétan Barrette), alors il y a une solution très simple, c’est de conclure des ententes qui prévoiront les mêmes conditions de travail, partout au Québec», poursuit M. Bernier.