Compressions scolaires: Chaînes humaines autour des écoles de la région

Compressions scolaires: Chaînes humaines autour des écoles de la région

Des dizaines de parents ont manifesté contre les coupes en éducation jeudi matin en formant des chaînes humaines autour des écoles primaires de Sept-Îles, Port-Cartier et Fermont. Ces manifestations s’inscrivent dans le mouvement national «Je protège mon école publique» de la Fédération des comités de parents.
Réunis avec d’autres parents de l’école Gamache, la présidente des comités de parents de la Commission scolaire du Fer, Kathleen Richards, a pu compter sur la présence de groupe communautaire, soit Doris Nadeau de Transit Sept-Îles, Jean-François Albert du Rond-Point et Élisabeth Chevalier du Centre d’action bénévole.

04h31v09_ChainesHumaines
Plusieurs parents se sont réunis devant l’école Gamache. (Photo : Le Nord-Côtier)

 

«Je voulais inviter les gens du communautaire parce qu’il y a un haut taux de décrochage. Ce sont de futurs clients à eux (les groupes communautaires) et il n’y a personne qui ne veut ça pour son enfant», a expliqué Mme Richards. «Je voulais démontrer clairement que les coupures de Couillard, c’est directement là que ça s’en va», a-t-elle ajouté.

«Nous espérons avoir de meilleurs services en orthophonie, que ce soit des éducateurs spécialisés, pour aider nos enfants à cheminer et à progresser dans leur cheminement scolaire et ne pas en faire de futurs décrocheurs parce que ça, ça coûte cher à la société», a poursuivi Kathleen Richards.

Également impliqué au Centre alpha LIRA, Mme Richards affirme que «les enfants qui ont décroché il y a dix ans sont chez-nous. C’est des gens qui ont passé entre les mailles du filet parce qu’ils n’ont pas eu les services nécessaires».

D’autres gestes pourraient être posés dans les prochaines semaines «selon le mot d’ordre» de la Fédération des comités de parents. Plusieurs chaînes humaines ont été organisées autour des écoles un peu partout en province.


 

Des parents ont formé une chaîne humaine autour de l’école Saint-Alexandre de Port-Cartier, jeudi matin. (Photo : Le Nord-Côtier)