COGECO Connexion: S’affirmer dans un secteur en constante transformation 

COGECO Connexion: S’affirmer dans un secteur en constante transformation 

La présidente et chef de direction de COGECO Connexion, Louise St-Pierre, est entourée de sa directrice des relations publiques, Katherine Charland et du directeur régional de COGECOTV, Patrick Delobel.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Présidente et directrice générale de COGECO Connexion, Louise St-Pierre vient de compléter une tournée sur la Côte-Nord. Une opportunité pour la compagnie de se faire rassurante quant à la qualité des services offerts à sa clientèle résidentielle et commerciale.  Une période tumultueuse où elle doit s’adapter aux changements  technologiques pour s’assurer de répondre convenablement à la demande.

«On doit composer avec une croissance résidentielle. Il y a des tendances lourdes. Les jeunes regardent différemment les contenus, soulève Louise St-Pierre. Ça nous oblige à devoir augmenter notre bande passante et notre vitesse de téléchargement. On investit à ce niveau pour s’assurer de bien répondre à la demande. On doit constamment s’améliorer.»

Contrairement à la croyance populaire, la présidente et directrice générale de COGECO Connexion, indique que très peu de gens abandonnent la télévision conventionnelle. «S’ils sont plusieurs à y songer, ils sont très peu à le faire. Ils réalisent vite ce qu’ils vont perdre comme contenu s’ils prennent une telle décision, avance-t-elle. Plusieurs d’entre eux consomment les chaînes de télévision spécialisées et y sont réellement attachés.»

Rien n’empêche qu’un contrepoids se fasse sentir par le fait que de plus en plus de gens soient abonnés uniquement à l’Internet. Une situation qui l’inquiète grandement. «Il faut revoir nos modèles d’affaires.

Il faut s’assurer que chaque acteur ait une juste rétribution pour le travail accompli. Comme entreprise ayant un bureau chef au Québec, on est conscient de cette réalité. On a décentralisé notre structure. Un modèle qu’on entend conserver.»

Une clientèle fidèle

Malgré la concurrence, la compagnie de câblodistribution ne fait pas état d’une baisse du nombre de ces clients. «C’est une réalité à laquelle on est confronté partout. On doit développer des stratégies de rétention.

On revoit notre marque de commerce, en ce moment. On essaie de se moderniser. On mise beaucoup sur le service à la clientèle. C’est l’une de nos forces», déclare-t-elle.

Chaque année, elle investit 1,1 million dans la région pour la modernisation de son réseau et l’accroissement de sa bande passante. «On rajoute constamment de la technologie à nos bandes de ligne. C’est un travail effectué par nos techniciens réseau. On reçoit des demandes pour offrir du service dans un marché que l’on ne dessert pas. On en fait notre priorité. C’est toujours du cas par cas. On est loin d’être les seuls à être confronté à un tel défi.»

Un atout considérable

Par sa télévision locale, COGECO Connexion arrive à établir une réelle proximité des gens. Un élément que Mme St-Pierre considère comme l’une de ses plus grandes forces. «On se soucie d’être au cœur des communautés. C’est justement ce qui m’amène à faire une tournée des régions pour me familiariser aux besoins. J’y fais plusieurs rencontres et j’en ressors enthousiaste. Avec nos ingénieurs, on expérimente d’autres technologies. On se soucie d’en arriver à offrir des services à un coût abordable pour l’ensemble des Québécois.»

Un point de vue également partagé par le directeur régional de la programmation de COGECOTV, Patrick Delobel, qui en profite pour émettre certaines inquiétudes quant à son mode actuel de financement. «On ne doit plus le faire en fonction du nombre d’abonnés. Il faut revoir les règles avec le CRTC. L’avenir de la télévision passe maintenant par plusieurs plateformes. Les gens veulent être en mesure de consommer du contenu en tout temps», affirme-t-il.