Le Club Odanak reconnecte la Trans-Québec

Le Club Odanak reconnecte la Trans-Québec

Grâce aux grandes précipitations de neige qui sont tombées sur le territoire de la Côte-Nord au cours des dernières semaines, le Club Odanak de Port-Cartier a pu ériger un pont de neige et ainsi reconnecter le sentier Trans-Québec entre Sept-Îles et Port-Cartier.

Sept-Îles est de nouveau reliée au reste du Québec par un sentier de motoneige. En effet, le Club Odanak a érigé le pont de neige pour pallier la fermeture d’un des ponts en bois du sentier Trans-Québec. «On a réussi à accumuler assez de neige dans le ruisseau pour faire un pont de neige solide», annonce son président, Guy Fortin.

Au début décembre, le club avait annoncé la fermeture d’un pont jugé problématique en raison de la fragilité de sa structure. En plus de compléter l’entretien des sentiers, l’organisme a terminé l’installation du réseau de signalisation. «L’aménagement des sentiers est maintenant terminé. De Rivière-Pentecôte à Sainte-Marguerite, les sentiers sont resurfacés et complètement ouverts», indique M. Fortin.

Chanceux

Le président se dit chanceux que l’affluence de neige leur ait permis de construire un pont naturel aussi tôt. «Sans les tempêtes, on aurait probablement toujours pas de ponts», croit-il, ajoutant que le pont de neige est une option sécuritaire pour ses membres.

Le Club Odanak est toujours à la recherche d’une subvention lui permettant de financer la construction d’un nouveau pont. «Il y a de nouveaux programmes qui sont disponibles. On espère que le fait d’avoir fermé le pont va mettre de la pression sur le gouvernement.»

Guy Fortin ne croit pas nécessairement que des réponses seront obtenues d’ici peu, ce qui veut dire que la structure mise en place restera jusqu’à la fin de la saison. «Pour 2018, ce sera un pont de neige et on va espérer avoir un nouveau pont la saison prochaine».