Claudine Mercier : une approche multidisciplinaire de l’humour

Claudine Mercier : une approche multidisciplinaire de l’humour

Claudine Mercier préfère miser sur la continuité en continuant de mettre de l’avant les multiples facettes de son talent.

Crédit photo : Courtoisie

Dans son cinquième spectacle qu’elle intitule tout simplement «Claudine», Claudine Mercier offre une prestation qui met à nouveau à contribution ses talents d’humoriste, de chanteuse et d’imitatrice. Un contenu diversifié qui la représente bien et qu’elle prend un véritable plaisir à défendre sur scène.  

«Je ne fais pas que de la variété pour faire de la variété. Les bases de ce que je fais reposent toujours sur l’humour. J’aime chanter, j’aime danser, j’aime faire du stand-up, j’aime imiter. C’est tout ça que je fais sur scène. (…) Je trouve ça intéressant de voir un spectacle qui change constamment de mode. Le temps passe beaucoup plus vite. Ça laisse moins de place à l’ennui. Quoi qu’il en soit, j’ai toujours été fidèle à cette formule de spectacles et ça m’a toujours bien servi», a soutenu Claudine Mercier.

Grâce au Regroupement des Organisateurs de spectacles de l’Est du Québec (ROSEQ), à l’été 2016, l’humoriste a pu expérimenter le contenu de son cinquième one-woman-show devant public dans un contexte plus intimiste. «À ce moment-là, on travaille surtout les chansons et les textes. Il n’y avait pas de décor, souligne-t-elle. Ça m’a permis de constater que tous pouvaient y trouver leur compte.»

Consciente qu’elle ne peut pas faire l’unanimité, cet as de l’humour préfère accorder de l’importance à la réaction des gens qui viennent la voir sur scène. «Je prête plus ou moins d’attention à la critique. Pour moi, le rire n’est jamais anodin. Il amène les gens à réfléchir, croit-elle fermement. Je considère mon humour intelligent. On a vraiment travaillé très fort pour en arriver à la présentation de ce spectacle et j’en suis très fière.»

Une soif de nouveautés

Même si elle a surtout fait ses débuts avec des personnages, l’humoriste considère que le stand-up est un mode d’expression artistique qui lui permet de traiter d’enjeux de société beaucoup plus importants.  «Je vais pas mal plus loin qu’où je suis allée auparavant. J’aborde des sujets tels que l’environnement, la chirurgie esthétique et le féminisme», précise-t-elle.

Sur le plan des imitations, Claudine Mercier est appelée à constamment devoir se renouveler. «Je fais aujourd’hui Charlotte Cardin, Sia, Zaz, Safia Nolin et Cœur de pirate. J’ai délaissé Sonia Benezra et Sœur Angèle. Je ne fais qu’un petit clin d’œil à Lise Watier, confie-t-elle. J’ai un numéro autour d’En direct de l’Univers, où France Beaudoin (animatrice) reçoit Ginette Reno. J’ai aussi un medley de chansons de comédies musicales. Un beau cadeau que je m’offre sur scène.»

Le spectacle «Claudine» est présenté le 24 novembre au Centre des arts de Baie-Comeau et le lendemain à la Salle Jean-Marc-Dion. Des billets sont toujours disponibles pour l’une ou l’autre de ces représentations.