Le CISSS de la Côte-Nord anticipe un déficit de 7 millions $

Le CISSS de la Côte-Nord anticipe un déficit de 7 millions $

Crédit photo : Archives - Le Nord-Côtier

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord anticipe un déficit de 7 millions $ sur un budget de 350 millions $ à la fin de son année financière, le 31 mars prochain. L’agence de santé a adopté un plan de retour à l’équilibre budgétaire pour ramener les finances dans le vert d’ici deux ans.

Le CISSS prévoit «des changements dans les façons de faire» dans le but de «préserver les services, mieux desservir la population et faire face aux besoins futurs». Une dizaine de «projets de transformation et d’optimisation» ont été adoptés pour rétablir les finances.

Plusieurs regroupements de services, des changements dans la gestion des ressources intermédiaires et la transformation d’une partie des lits de CHSLD en Minganie font partie des mesures adoptées par le conseil d’administration pour retrouver l’équilibre budgétaire.

Conditions de travail «ignorées»

Le Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) a rapidement «dénoncé» les mesures adoptées par le conseil d’administration du CISSS pour rétablir l’équilibre budgétaire.

«Nous ne sommes pas dupes. Quand on nous informe que l’établissement devra récupérer sept millions $, on sait très bien que cela se fera sur le dos des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de la région», a déploré la présidente du syndicat, Nathalie Savard. Celle-ci affirme que «l’impact» des décisions du conseil d’administration «sur les conditions de travail» de ses membres est «toujours ignoré». «Il faudra encore en faire plus avec moins», lance Mme Savard.