Ciné-Graff : une hausse importante de l’assistance dénotée

Ciné-Graff : une hausse importante de l’assistance dénotée

Les cinéphiles ont été plus nombreux à se déplacer au Café-théâtre Graffiti du 19 au 28 janvier.

Crédit photo : Yves Desrosiers

Sans pour autant mentionner le nombre de cinéphiles qui ont assisté aux diverses projections de films au Café-théâtre Graffiti, son directeur artistique Yves Desrosiers fait état d’une hausse de 34% de l’assistance et de 36% des revenus générés, ce qui en fait une année record.

Des résultats qui démontrent, selon Yves Desrosiers, que ce rendez-vous annuel consacré au cinéma est fort attendu et apprécié de tous. «C’est agréable de voir la réaction des gens. L’assistance ne fait qu’augmenter année après année. Les gens ont été nombreux à me remercier de la sélection des films pour cette édition. C’est peu courant», avance-t-il.

Les films disponibles ont très souvent une incidence sur la réponse des cinéphiles. Cette année, «Junior majeur» et «Merveilleux» figurent parmi les plus courus. «Beaucoup de gens avaient pris des passeports et venaient y voir plus d’un film», constate-t-il. «Je me suis toujours dit que ça prendrait une dizaine d’années à créer cette habitude cinéma. Force est de constater que j’avais raison.»

D’autres facteurs peuvent aussi expliquer ce grand engouement, soit l’aménagement du Café-théâtre Graffiti et la qualité de son et d’images obtenus lors des projections. Ces éléments viennent assurément bonifier l’expérience des cinéphiles, tient à souligner M. Desrosiers, qui entend bien poursuivre à nouveau cette collaboration avec le Festival du film pour une 14e édition du Ciné-Graff en 2019.