C’est parti pour une première Opération Nez rouge à Sept-Îles et Port-Cartier

C’est parti pour une première Opération Nez rouge à Sept-Îles et Port-Cartier

La première édition à Sept-Îles d’Opération Nez rouge a été lancée en présence des partenaires du service de raccompagnement.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

La première saison d’Opération Nez rouge a été lancée jeudi après-midi dans la région de Sept-Îles et Port-Cartier. Le service de raccompagnement sera disponible dès le 1er décembre. Un besoin important est ainsi comblé, alors que la région était l’une des seules au Québec sans service organisé de raccompagnement durant la période des Fêtes, malgré des initiatives citoyennes sur Facebook.

La Fondation régionale Hôpital Sept-Îles est maître d’œuvre pour l’organisation du service dans la région. «On croit vraiment au bienfait de cette activité au départ, au-delà du potentiel de bénéfice pour un organisme comme le nôtre. C’est vraiment une occasion pour nous de redonner à la population», a mentionné Marie-Claude Quessy, directrice générale de la fondation.

L’organisme avait manifesté son intérêt l’an dernier, alors que le secrétariat national d’Opération Nez rouge avait lancé un appel de propositions pour s’installer dans la région. Le Centre d’action bénévole avait été choisi par le secrétariat national, mais son accréditation avait été retirée il y a un an après que des irrégularités financières au sein de cet organisme aient été relevées dans un rapport indépendant remis au CISSS de la Côte-Nord en novembre 2016.

Habituellement associé à des organismes actifs auprès de la jeunesse et du sport amateur, le secrétariat national d’Opération Nez rouge à cette fois accepté l’offre de la fondation du centre de santé. «Je pense qu’ils étaient enthousiastes de s’associer avec nous», a mentionné Mme Quessy.

Claude Boulanger, président d’honneur

Le président et chef de la direction d’Aluminerie Alouette, Claude Boulanger, sera président d’honneur de cette première édition d’Opération Nez rouge dans la région. «Je trouve que c’est tellement une bonne cause qui est durable depuis des années, qui a fait ses preuves et qui sauvent des vies ou évitent des blessures extrêmement graves», explique-t-il.

Boulanger s’est senti interpellé par la cause en tant que parent. «On est tous passés par là. On a tous été jeunes nous aussi. Mais la sécurité, c’est beaucoup mieux que c’était avant. Je pense que l’arrivée de Nez rouge nous a fait progresser comme société», a affirmé le patron d’Alouette. L’aluminerie en a d’ailleurs profité pour annoncer un don de 5 000$, alors que des employés seront appelés à être bénévoles.

Une structure impressionnante

L’un des membres fondateurs de l’Opération Fée des étoiles, le directeur général de la MRC de Sept-Rivières, Alain Lapierre, apportera son expérience pour le retour d’un service de raccompagnement organisé à Sept-Îles et Port-Cartier. La région était l’une des seules au Québec à ne pouvoir bénéficier de ce service durant les Fêtes depuis que Fée des étoiles a mis un terme à ses activités en 2011.

«On est parti pratiquement en même temps que Nez rouge», a expliqué M. Lapierre, qui siégeait en tant que représentant des étudiants du Cégep de Sept-Îles lors de la création de Fée des étoiles, il y a une trentaine d’années, par des bénévoles comme Mario Noël, Pier Gilbert et Hermel Saint-Amand.

«Je suis impressionné comment Nez rouge est structuré et organisé. En plus, ils donnent la chance aussi au milieu d’obtenir le maximum des bénéfices. Les coûts d’opération sont minimes», a affirmé Alain Lapierre. «C’était vraiment un manque, c’était un besoin».


En chiffre :

130 : Nombre de décès par année en moyenne associé à l’alcool au volant.

2000 : Nombre de blessés causé par des accidents reliés à l’alcool au volant.

98 : Pourcentage de la population qui estime qu’il n’y a aucune excuse pour conduire avec les facultés affaiblies.

(Source : SAAQ)


«Le problème de l’alcool au volant a beaucoup évolué depuis 35 ans», a mentionné Julie Chiasson, gestionnaire du bureau de Sept-Îles de la SAAQ. L’amélioration du bilan routier peut s’expliquer, selon la société d’État, par des lois plus sévères, la réprobation sociale des contrevenants et à une meilleure connaissance des risques liés à l’alcool au volant. Selon Mme Chiasson, Opération Nez rouge a contribué au changement de mentalité des Québécois ces dernières années.

Infos

La Fondation régionale Hôpital Sept-Îles recherche activement des bénévoles à Sept-Îles et Port-Cartier avec l’objectif d’avoir huit équipes, soit 24 personnes, par soir. La centrale opérationnelle sera située au pavillon Alouette de l’UQAC. Le service sera disponible les jeudi, vendredi et samedi du 1er au 23 décembre entre 18h30 et 3h de Pentecôte à Moisie. Les gens intéressés à s’impliquer peuvent appeler au 418 962-2322 ou remplir le formulaire en ligne. C’est aussi par ce numéro que la population pourra demander un raccompagnement.