Catherine Major À fleur de peau

Catherine Major  À fleur de peau

Catherine Major continue plus que jamais à se réaliser à travers la musique.

Crédit photo : Valérie Jodoin Keaton

Catherine Major fait preuve d’une extrême sensibilité qu’elle exploite à merveille. Un trait de personnalité qu’elle assume pleinement et qu’elle transpose sur scène à chacune de ses prestations. Un élément considéré par plusieurs comme l’une des plus grandes forces de son répertoire musical.

Le quatrième album de Catherine Major, «La maison du monde», dont les chansons seront en vedette lors de ce spectacle, représente en soi une évolution tout à fait naturelle dans son parcours musical. «J’avais travaillé auparavant avec Alex Mc Mahon. Cette fois-ci, je me suis tournée vers Jean Massicotte pour sa réalisation. Je suis passée d’un gars extrêmement talentueux à un autre. Ça implique une manière différente de travailler. Cet album est très près de moi. Le thème de la maternité y est omniprésent. En tant que mère de trois enfants, je ne pouvais pas faire autrement», avance-t-elle.

Un fidèle collaborateur

Lors du processus de création, une collaboration a de nouveau été entretenue avec son conjoint, Moran, qui évolue aussi dans le milieu musical. «Ça soude notre relation amoureuse. On gère très bien le quotidien ensemble. Quand on crée, nos deux univers se complètent bien. Ça donne chaque fois un très bon résultat, constate-t-elle. Travailler ensemble, c’est un cadeau qu’on s’offre. Pour nous, il n’est pas nécessaire de faire une coupure entre la création et la vie de famille. La création est un élément où l’on se rejoint bien. Ça nous rapproche.»

Loin de délaisser le piano qui est son instrument de prédilection, l’auteure-compositrice-interprète a voulu lui accorder une place différente dans son répertoire musical. «Je ne pourrai jamais négliger complètement cet instrument. Ça transparaît dans ma manière de composer. Un piano, c’est comme un orchestre. J’en joue aujourd’hui autrement. Il n’est plus constamment mis à l’avant-plan comme auparavant, souligne-t-elle. Je voulais que ce nouveau disque soit plus aéré pour qu’on puisse retomber à nouveau dans cette belle densité. Je considère que c’est un exercice réussi. Le résultat est convaincant.»

Une prestation tout en contraste

Divisé en deux parties, ce rendez-vous musical s’avère à l’image de la personnalité de Catherine Major. «Comme je le fais sur disque, j’essaie d’amener les gens à réfléchir. Je suis convaincue que tout le monde peut y retrouver une partie de soi à l’intérieur de mes chansons. Ce n’est pas en soi un spectacle léger. On y retrouve plusieurs couleurs. Je fais même ma première partie en solo au piano. Ensuite, mes deux musiciens m’accompagnent. Ce sont deux univers qui se complètent bien.»

En raison des conditions météorologiques, les deux représentations prévues sur la Côte-Nord soient à la Salle Jean-Marc-Dion et au Centre des arts de Baie-Comeau ont été annulées. L’artiste obtient également une très belle visibilité, ces derniers temps, puisque sa chanson «Ma voix», que l’on retrouve sur son plus récent album, est utilisée comme thème de la saison en cours de «La Voix».