Un autre CAB pourrait voir le jour à Sept-Îles

Un autre CAB pourrait voir le jour à Sept-Îles

L'entité du centre d'action bénévole Le Virage dit n'avoir aucun lien avec le CAB de Sept-Îles.

Crédit photo : Archives - Le Nord-Côtier

Un autre centre d’action bénévole pourrait voir le jour à Sept-Îles. Mardi soir, Jean Caron, Hélène Duchesne et Doris Nadeau tiendront l’assemblée de formation du nouveau centre d’action bénévole Le Virage. Une fois que les membres du conseil d’administration seront nommés, la nouvelle ressource prévoit offrir ses services dans un avenir rapproché.

L’assemblée de formation du nouveau centre d’action bénévole Le Virage aura lieu mardi, 19h30, à la salle Blair Mckail de la Maison des organismes communautaires de Sept-Îles (MOCSI). Pour l’instant, Jean Caron, Hélène Duchesne et Doris Nadeau, les trois membres du comité provisoire, travaillent à construire les bases de la nouvelle ressource.

«Notre premier mandat c’était d’obtenir nos lettres patentes de la part du registraire des entreprises. Ensuite, on devait établir nos règles de fonctionnement et tenir une assemblée de fondation», indique le porte-parole du comité provisoire, Jean Caron.

L’organisation ne possède toujours pas ses propres locaux. Tout de même, le comité provisoire prévoit activer rapidement les services de la ressource. «Quand on aura un conseil d’administration complet, on va commencer à prendre les grosses décisions. Les mois de janvier et février devraient être très actifs», anticipe M. Caron.

Services anticipés

En plus de réunir une banque de bénévoles pour les différents organismes du milieu, le centre d’action bénévole Le Virage offrira un service de popote roulante, un service de transport et d’accompagnement, ainsi qu’un programme pair pour les personnes âgées.

Quant à l’existence d’un autre centre d’action bénévole à Sept-Îles (CAB de Sept-Îles), Le Virage affirme n’avoir aucun lien avec celui-ci et être une entité entièrement à part. Rappelons que le CAB de Sept-Îles a vu son financement du CISSS Côte-Nord révoqué «de façon définitive» en novembre 2016, en raison de «lacunes majeures de gouvernance».

De son côté, Le Virage indique avoir l’appui de la Ville de Sept-Îles et de la Fédération des centres d’action bénévole du Québec.