Bras de fer : Louis-Philippe Jean s’illustre déjà dans son nouveau sport

Bras de fer : Louis-Philippe Jean s’illustre déjà dans son nouveau sport

Le Port-Cartois Louis-Philippe Jean (à droite), gagnant du Championnat provincial de bras de fer chez les hommes 242 lb et plus, accompagné sur la photo de son entraîneur Michel Roy.

Crédit photo : courtoisie

Après avoir mis une croix sur les compétitions d’hommes forts (powerlifting) en 2017, le Port-Cartois Louis-Philippe Jean avait besoin de nouveaux défis. Le colosse de 33 ans s’est tourné vers le bras fer. Il n’a pas mis de temps à s’illustrer, remportant le Championnat provincial 2018 le 19 mai. D’autres Nord-Côtiers, les Bezeau et Sandra Beaudin, ont également bien fait lors de ce rendez-vous à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Après un grave accident qui lui a causé une fracture au fémur et plusieurs problèmes de santé, l’homme fort de Port-Cartier a fait un retour à la compétition de powerlifting (WRPF) en 2017, avec un total de 1 917 livres.

Il s’est cependant rendu compte en cour de route qu’un retour à la compétition avec les épreuves était plutôt impossible, en raison du manque de mobilité des os et des muscles. «Il a fallu m’adapter et trouver un autre sport où je pouvais performer à ma juste valeur», a mentionné Louis-Philippe Jean.

Avant de s’attaquer à sa première compétition, Jean s’est rendu à quelques reprises à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Québec, également ailleurs au Canada, dans la dernière année pour s’entraîner sous la gouverne de Michel Roy, le «Destroyer» de l’émission Bras de fer à Canal D.

«Le bras de fer, c’est plus compliqué qu’on pourrait le croire. Je veux aller au niveau mondial, rien de moins. Il faut bien comprendre la mécanique de ce sport. C’est beaucoup de transfert de poids, une question d’angle et d’appliquer la force dans la main», a-t-il laissé savoir.

Et force est d’admettre qu’il a bien assimilé les rudiments du tir au poignet. Le Port-Cartois a remporté le Championnat provincial 2018 de l’Association de bras de fer Québec chez les hommes 242 lb et plus pour le bras droit et a terminé deuxième pour la même catégorie, mais pour le gauche.

Qualifié pour le Championnat canadien 2018, le Port-Cartois optera plus tôt pour le rendez-vous de 2019. Il compte choisir les compétitions auxquelles il prendra part. Il aimerait promouvoir le bras de fer sur la Côte-Nord. Il compte d’ailleurs arrimer le tout dans ses installations de Form’Optimale à Port-Cartier. «C’est très accessible et ça prend peu d’équipement», a indiqué celui qui a également mis la main sur le titre du «meilleur esprit sportif» du Championnat provincial. Une compétition amicale aura d’ailleurs lieu le 8 septembre prochain au Bar la Casa.

Les Bezeau

Les Bezeau étaient également du rendez-vous à Saint-Jean-sur-Richelieu, tous du bras droit. Matt s’est classé deuxième chez les juniors 14-18 dans la classe 165 lb et plus, et sixième chez les seniors 154-176 lb. Mégan et Mayden ont tous deux terminé en troisième place de leur groupe chez les juniors moins de 13 ans. Jordan, à l’œuvre chez les 14-18 ans (0-143 lb), a conclu la compétition au septième rang. Le paternel, Marco, a conclu sa participation au dixième rang chez les Seniors 176-198 lb.

Habituée des compétitions de bras de fer au Québec, Sandra Beaudin de Sept-Îles a bouclé la compétition en troisième place chez les femmes 143 lb et plus pour le bras gauche et en quatrième pour le bras droit. Elle sera du Championnat national du 29 juin au 1er juillet à Laval.