Bernard Gauthier accusé d’intimidation sur le chantier de la Romaine

Bernard Gauthier accusé d’intimidation sur le chantier de la Romaine

Crédit photo : Archives - Le Nord-Côtier

Le représentant syndical et porte-parole du parti Citoyen au pouvoir Bernard Gauthier doit à nouveau se défendre face à une accusation d’intimidation sur un chantier de construction.

Les faits reprochés se seraient produits sur le chantier hydroélectrique de la Romaine, le 25 juin 2015.

Ce jour-là, Bernard Gauthier avait organisé une manifestation de travailleurs nord-côtiers sur la route 138. Ils entravaient partiellement la circulation pour réclamer l’embauche de travailleurs locaux sur les chantiers de construction de la Côte-Nord. Les manifestants empêchaient notamment les travailleurs de l’extérieur de se rendre au chantier de la Romaine.

Selon le constat d’infraction du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Bernard «Rambo» Gauthier «a intimidé une personne ou exercé à son égard des mesures discriminatoires, des représailles ou toute menace ou contrainte ayant pour but ou pour effet de la pénaliser pour avoir exercé un droit lui résultant».

Le constat lui a été émis en vertu de la Loi sur les relations du travail. La peine réclamée représente une amende de 1 949$.

Joint au téléphone, le principal intéressé n’a pas souhaité commenter en détail l’affaire.

«C’est comme d’habitude, je ne me ferai pas fourrer par le système, tout va bien aller», a simplement dit Bernard Gauthier.

Le représentant syndical de la FTQ-Construction a plaidé non coupable à l’accusation le 18 janvier 2016. L’affaire procède toujours devant les tribunaux. Après plusieurs reports, une audition est prévue le 24 novembre au palais de justice de Sept-Îles.

Antécédents

Dans une affaire de nature criminelle, Bernard Gauthier a déjà été reconnu coupable d’intimidation envers l’entrepreneur Frédéric Boucher. Il a obtenu une absolution conditionnelle en février 2015.

Les événements s’étaient produits sur un chantier de Sept-Îles, durant la grève de la construction, en 2013. Bernard Gauthier lui avait notamment dit « T’attends rien que ça que je t’en crisse une sur la gueule.»

Le représentant syndical est présentement en «pause politique». Il entend se présenter aux prochaines élections provinciales dans le comté de Duplessis, sur la Côte-Nord.