Bellflower : un univers musical envoutant

Bellflower : un univers musical envoutant

Bellflower en spectacle.

Crédit photo : Yves Petit

Les huit musiciens du groupe Bellflower investiront les planches du Cégep de Sept-Îles le 24 mai pour amener les spectateurs dans leur étonnant univers musical.

Le groupe Bellflower s’amène à Sept-Îles dans le cadre de sa tournée «The season spell». Les huit membres du groupe seront sur scène. Ils excluent d’ailleurs de jouer en formule réduite.

«L’expérience Bellflower, c’est vraiment les huit musiciens. Tout le monde est essentiel», dit la chanteuse et leadeur du groupe, Em Pompa.

Il suffit en effet d’écouter leurs albums The Lotus Factor et The Season Spell sur leur site web ou sur leur page Bandcamp pour comprendre pourquoi. Leur musique allie chant, percussions, batterie, guitare, basse, piano, synthétiseur, saxophones et trompette.

Le style de musique est difficile à définir. On y retrouve entre autres des touches jazz, orchestrales, pop, rock, et folk. Em Pompa le décrit comme du «pop-orchestral indie» avec des tendances folk et rock, parfois festive.

«On est huit, alors il y a vraiment beaucoup d’influences musicales», explique-t-elle.

La méthode créative est aussi au cœur de l’originalité de leur musique. Em Pompa écrit les paroles et compose la musique. Ses musiciens et collaborateurs complètent ensuite ce «squelette» en l’enrichissant de leurs touches personnelles.

«En n’étant pas pianistes ou saxophonistes ou autre, eux peuvent vraiment me conseiller des trucs», révèle-t-elle.

Le plaisir de la tournée

Les huit comparses se sont rencontrés en jazz à l’université à Montréal. Ils sont devenus amis en plus de collègues dans Bellflower. Em Pompa a commencé à composer pour le band en 2012. Leurs deux albums sont sortis en 2013 et en 2016.

Ils se produisent en spectacle depuis deux ans. Em Pompa adore le fait de se promener ainsi à travers le Québec. Leur musique les a aussi amenés en France l’automne dernier et en Colombie-Britannique les deux derniers étés.

«La tournée, c’est vraiment quelque chose qui réunit le groupe. On a fait des petites scènes où on est vraiment jam pack. Même quand on est sur des grandes scènes, on se rapproche», confesse-t-elle.

Elle insiste sur le plaisir qu’ils ont à se produire en spectacle et à partager leur passion. Les musiciens changent parfois d’instruments entre eux.

«Côté visuel, c’est vraiment chargé. Pour les yeux, ça bouge beaucoup, beaucoup», raconte-t-elle.