Basse-Côte-Nord : des services de poste équitables réclamés

Basse-Côte-Nord : des services de poste équitables réclamés

La livraison d’un colis de Postes Canada d’Anticosti vers Montréal coûte pratiquement le double que de Montréal à destination de la Virginie, aux États-Unis. Des services de poste équitables pour les régions éloignées sont réclamés. 

«Je travaille le bois et à l’occasion, je vais acheter des petits outillages d’une compagnie spécialisée d’Ottawa. Si j’achète 25$ d’outils, c’est 28$ de frais de poste», a déploré John Pineault, maire d’Anticosti.

Pour les entreprises, la situation est tout aussi problématique. Parallèlement à son emploi, Marie-Josée Martin y opère une petite compagnie de tricot. Dernièrement, les frais de Postes Canada  pour envoyer à sa cliente deux pompons qui s’étaient détachés d’une tuque s’élevaient à 18$ en courrier régulier.

«On parle d’un paquet qui est gros comme une carte d’affaires et qui pesait 18 grammes», a-t-elle dit. «J’ai réalisé que si je voulais grossir mon entreprise, ce serait impossible avec de tel frais de livraison», a dit Mme Martin.

Le propriétaire du magasin général à Anticosti, Nick Malouin, affirme tout simplement ne plus avoir recours au service de Postes Canada, à moins d’une obligation majeure.

«Le client vient me voir pour une pièce que je n’ai pas, souvent je dois lui dire de se la faire apporter par quelqu’un qui prévoit aller en ville et revenir», a-t-il dit.

Comme Hydro-Québec

En janvier, le gouvernement fédéral a annoncé une nouvelle vision de Postes Canada axée sur le service aux citoyens. La députée de Manicouagan, Marilène Gill, estime qu’à titre de société d’État, Postes Canada a le devoir d’offrir des services équitables aux résidents des régions éloignées.

«Comme les abonnés d’Hydro, que tu sois un citoyen de Montréal ou de La Tabatière, les citoyens devraient bénéficier des mêmes tarifs et services postaux», a-t-elle indiqué.

Elle demande une rencontre avec la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Carla Qualtrough, pour discuter de la problématique.

«Je pense que l’ensemble de la population canadienne serait capable d’assumer les coûts supplémentaires des régions qui sont éloignées. Je ne pense pas que ça ferait une énorme différence dans le tarif des citoyens et la société d’État honorerait son mandat qui est d’être juste et équitable envers tous les citoyens.»

Frais de livraison minimum de Postes Canada

Montréal – Anticosti : 20,64$
Temps de livraison estimé : 8 jours ouvrables
Distance à vol d’oiseau : 911,11 km

Montréal – Toronto: 12,51$
Temps de livraison estimé : 3 jours ouvrables
Distance à vol d’oiseau : 503,35 km

Montréal – Virginie : 11,52$ (par avion)
Temps de livraison estimé : non disponible
Distance à vol d’oiseau : 944,03 km

L’Anse-au-Clair (Terre-Neuve-Labrador) – Montréal : 17,86$
Temps de livraison estimé : 13 jours ouvrables
Distance vol d’oiseau : 1 380, 94 km

La Tabatière (Basse-Côte-Nord)  – Montréal : 20,64$
Temps de livraison estimé : 8 jours ouvrables
Distance à vol d’oiseau : 1 232,87 km

*Données en fonction un colis 10x10x10 cm pesant 1 livre selon les informations de Postes Canada