Baleine noire : une nouvelle limite de vitesse pourrait être imposée aux navires

Baleine noire : une nouvelle limite de vitesse pourrait être imposée aux navires

Selon le Bureau d’information maritime, Transports Canada pourrait imposer une nouvelle mesure obligatoire de limitation de la vitesse aux navires de 20 mètres et plus, au cours des prochaines semaines.

Le 11 janvier dernier, Transports Canada levait la limitation de vitesse temporaire dans le golfe du Saint-Laurent. Une vitesse maximale de 10 nœuds avait été imposée aux navires d’une longueur de 20 mètres et plus, afin de réduire les risques de collisions mortelles entre les baleines noires et
les navires.

Elle s’appliquait à la région ouest du golfe du Saint-Laurent, en raison de la présence accrue de baleines noires dans ce secteur en 2017.

Des discussions seraient toujours en cours pour la saison 2018. Rien n’a encore été confirmé, mais une nouvelle mesure obligatoire de limitation de la vitesse aux navires de 20 m et plus pourrait être annoncée dans les prochaines semaines, selon le Bureau d’information maritime.

Entre juin et septembre 2017, 12 carcasses de baleines noires ont été retrouvées en eaux canadiennes, dans le golfe du Saint-Laurent.

Des 12 baleines noires retrouvées mortes, sept ont pu faire l’objet de nécropsies, afin d’identifier les causes de leur mortalité. L’état de décomposition des cinq autres baleines n’aurait pas permis de tirer des conclusions objectives des examens.

Sur les sept, quatre seraient mortes des suites d’une collision, deux des suites d’un empêtrement dans des cordages, tandis que la cause de la mort de l’autre baleine n’a pu être déterminée.

Une mesure respectée

Sur la période d’imposition de la limitation de vitesse, soit du 11 août 2017 au 11 janvier 2018, près de 90% des navires ayant traversé la zone concernée se sont conformés à la vitesse prescrite, et dans certains cas, ont même adopté une vitesse inférieure à celle-ci.

Sur les 542 navires n’ayant pas respecté la limitation de vitesse, 14 se sont vus remettre une amende de 6 000$ et Transports Canada continue d’enquêter sur d’autres cas de non-conformité.