Badminton universitaire : L’engagement social de Maisonneuve et Bernier reconnu

Badminton universitaire : L’engagement social de Maisonneuve et Bernier reconnu

Les Nord-Côtiers Guillaume Maisonneuve (Sept-Îles) et Marie-Andrée Bernier (Rivière-au-Tonnerre), tous deux récipiendaires du Prix Leadership et engagement social pour la saison 2016-2017 du circuit universitaire québécois de badminton du RSEQ.

Crédit photo : Courtoisie

La Côte-Nord était représentée par trois athlètes-étudiants sur le circuit universitaire québécois de badminton. Dans le cadre des Championnats provinciaux RSEQ des 4 et 5 mars dernier à Québec, au PEPS, deux se sont retrouvés à l’honneur; Guillaume Maisonneuve et Marie-Andrée Bernier.

Maisonneuve, de Sept-Îles et porte-couleurs des Citadins de l’UQAM, et Marie-Andrée Bernier, de Rivière-au-Tonnerre et membre du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, ont tous deux reçus le Prix du leadership et de l’engagement social au sein du circuit universitaire québécois de badminton.

Bernier, étudiante de dernière année en éducation physique, est l’une des deux athlètes en badminton, qui représente son équipe au sein du programme du Vert et Or. Elle participe notamment aux réunions hebdomadaires afin de préparer les activités de financement du Vert et Or et collabore aussi pour d’autres événements (Gala, etc.).

Celle qui aura évolué quatre ans avec le Vert et Or était surprise de recevoir cette récompense. «J’ai été étonnée! Je ne m’y en attendais pas. Je sens que j’ai accompli quelques choses durant mon parcours ici», a-t-elle mentionné. Originaire de Longue-Pointe-de-Mingan, Vanessa Rail-Bond faisait également partie du club sherbrookois pour la saison 2016-2017.

Pour Guillaume Maisonneuve, le Prix Emmanuel Constant – leadership et engagement social masculin se veut aussi une surprise. «Je suis vraiment honoré et content d’avoir obtenu ce prix, même si je ne m’y attendais pas! Je me suis beaucoup investi dans l’organisation des Citadins ces dernières années et c’est un vrai bonheur de pouvoir en retirer une reconnaissance sociale», a-t-il fait savoir.

Le Septilien a indiqué qu’il occupait un rôle de second plan en termes de performance sportive, mais «je me suis toujours donné à fond pour pouvoir tirer le meilleur de moi-même et de chacun de mes coéquipiers. Obtenir ce prix me fait donc du bien aussi dans la mesure où c’est, d’une certaine manière, un prix accordé à l’esprit d’équipe, valeur qui a guidé mon parcours sportif depuis mes débuts sur la Côte-Nord.»