Audrey-Anne Vachon se joint à un programme sport-études baseball

Audrey-Anne Vachon se joint à un programme sport-études baseball

Audrey-Anne Vachon, récipiendaire de joueuse féminine «B» au Gala Méritas RDS de Baseball Québec, poursuivra son cheminement dans ce sport au sein du sport-études de l’école Marie-Rivier de Drummondville. Sur la photo. elle est accompagnée de l’entraîneur du programme baseball Mathieu Adam.

Crédit photo : Courtoisie

Il faut que jeunesse se fasse. Il faut profiter des occasions qui se présentent pour vivre nos passions. C’est ce que fera Audrey-Anne Vachon. La sportive âgée de 13 ans a quitté vendredi son Uashat pour Drummondville. C’est dans cette ville qu’elle ira éclore son talent de joueuse de baseball au sein du programme sport-études de l’école Marie-Rivier.

Cette idée de partir pour pratiquer son sport plus que deux ou trois mois par année trottait dans la tête d’Audrey-Anne depuis un bon moment. «Ça ne se concrétisait pas», dira la jeune athlète. Et disons aussi que son âge à ce moment pesait dans la balance.

Les pièces du casse-tête se sont mises ensemble dernièrement. Une participation aux Journée de détection de talent à Drummondville les 30 septembre et 1er octobre lui a ouvert les portes. «La fenêtre d’opportunité est là, et c’était le temps de la prendre», a laissé entendre le paternel.

Audrey-Anne ne sera pas en terrain inconnu à Drummondville. Elle connaît déjà certaines filles qui font partie du programme et une cousine de son père demeure pas trop loin de là, des éléments qui ont facilité la décision. Et en plus, son arrivée coïncide avec la nouvelle étape scolaire.

Au sein du programme sport-études de l’école Marie-Rivier, l’Autochtone ne manquera pas d’occasions de parfaire son art. «J’aurai plus de volume de baseball. J’ai hâte. C’est un grand changement, pour le mieux», a-t-elle indiqué. Elle pourra ainsi exploiter son potentiel, elle qui se décrit comme une joueuse polyvalente, pouvant occuper le poste de lanceuse ou d’arrêt-court. Elle peut aussi patrouiller le champ.

Son sport se pratiquera au quotidien, ou presque. Des tournois sont aussi au programme en mars sous le chaud soleil de la Floride. Et fort possible que la jeune Vachon passe le prochain été à Drummondville, où elle aura l’opportunité de jouer selon son calibre.